Vigies 

Un bouquetin (espèce protégée) a été abattu dans le Vercors

SUR PLACEGRENET.FR

Il y a un peu plus de dix jours, le dimanche 10 mai, un bouquetin mâle de 18 ans a été capturé puis abattu dans la Drôme. L’abattage a été autorisé par un arrêté préfectoral alors que l’espèce est protégée depuis la loi du 10 juillet 1976.

L’animal avait été repéré le 10 mai sur la départementale 531. Tué sur décision préfectorale dans les hautes gorges de la Bourne près de la Chapelle-en-Vercors, Place Grenet s’est procuré une copie de l’arrêté et cite Yves Hocdé, le directueur de cabinet du Préfet de la Drôme.

Celui-ci explique cette décision par l’atteinte « à la sécurité publique, sur la voirie publique » et a estimé que le bouquetin était « un spécimen âgé, blessé à la patte arrière gauche, agressif et signalé en divagation dans le secteur depuis plusieurs semaines ».

Des opposants se sont déjà fait entendre. Jean-Pierre Choisy, biologiste et ancien chargé de mission au Parc naturel régional du Vercors évoque « une cascade d’incompétences ». Pierre Athange, président du groupe Action nature, met également en avant qu’il était possible de relâcher l’animal.

« Le bouquetin avait été capturé. Il suffisait de le relâcher. Je ne sais pas ce qui a pu motiver cette décision, alors que le plus gros du travail avait déjà été fait. Par ailleurs, l’argument selon lequel le bouquetin était malade ne tient pas. L’animal ne présentait aucun signe de brucellose ou de toute autre maladie. »

À lire sur placegrenet.fr

Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% gratuit, indépendant et participatif.
En BREF

[Tribune] Comment faire gagner en légitimité le fonctionnement de l’Union Européenne ?

par Tribune. Aucun commentaire pour l'instant.

Le « fact-checking » pour rétablir la vérité ?

par Rue89Lyon. 225 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Manif du GUD interdite : combien de militants d’extrême droite dans les rues de Lyon ?

par Rue89Lyon. 2 895 visites. 3 commentaires.