Vigies 

Le président du conseil général de l’Isère accusé d’esclavage moderne par Mediapart

SUR MEDIAPART.FR

A quinze jours des départementales, c’est un article qui tombe mal pour le président PS du conseil général de l’Isère. Celui qui est également maire de Bourgoin-Jallieu, Alain Cottalorda, se présente aux élections qui se dérouleront les 22 et 29 mars prochain. Il est accusé par Mediapart d’esclavage moderne. La famille de l’élu a fait travaillé une Roumaine, Camelia, au noir pendant dix mois.

D’octobre 2013 à juillet 2014, Camelia s’est occupée sept jours sur sept de la mère très âgée du président socialiste du conseil général de l’Isère, Alain Cottalorda. Elle explique à Mediapart avoir été recrutée en Roumanie par ce dernier et l’une de ses sœurs, et n’avoir jamais été déclarée malgré ses demandes.

Mediapart raconte le calvaire qu’aurait vécu la trentenaire roumaine :

« Je devais être disponible 24 heures sur 24. Ce n’est vraiment pas facile de s’occuper d’une personne très âgée. C’est très lourd. Son comportement était parfois très agité. (…) Les journées étaient très longues. Il fallait que je la lave, la coiffe, lui coupe les ongles, et je devais aussi faire le ménage, passer l’aspirateur, nettoyer les vitres, faire les courses, préparer les repas. »

L’élu nie en bloc et donne sa version des faits dans le Progrès daté du 5 mars. Le candidat aux départementales se dit même victime de harcèlement de la part du média en ligne :

« Bien sûr que j’étais au courant que cette dame roumaine vivait chez ma maman mais, contrairement à ce qui est affirmé, nous ne sommes jamais allés, ma soeur et moi, la chercher en Roumanie. »

 

Lire la suite sur mediapart.fr (payant)

Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% gratuit, indépendant et participatif.
En BREF

Jean-Paul Bret parle publiquement de son cancer : les hommes politiques et la maladie

par Rue89Lyon. 741 visites. 1 commentaire.

Pour sa rentrée, David Kimelfeld règle son pas sur le pas de Gérard Collomb

par Laurent Burlet. 741 visites. 1 commentaire.

Géolocalisation par Snapchat : « Si on me tue un jour, on pourra me retrouver »

par Rue89. 619 visites. Aucun commentaire pour l'instant.