Le blog du taulard inconnu
Le taulard inconnu risque de sévères sanctions en publiant ses écrits, alors il est anonyme. C'est aussi pour protéger son identité que le nom de la prison dans laquelle il se trouve n'est pas révélé pour l'instant. C'est une prison de la région Rhône-Alpes, quelque part dans une zone grise près de l'autoroute, bref, une prison banale. Quand viendra l'heure de sa libération, il dévoilera son identité et le lieu de son incarcération.
Blogs  Le blog du taulard inconnu 

Blog du Taulard #35 : « Christiane Taubira, c’est du vent médiatique »

actualisé le 09/03/2015 à 09h16

Christiane Taubira était l’invitée politique de Laurent Ruquier. Évidemment je ne pouvais pas la louper. Je savais par avance qu’on n’apprendrait rien mais je suis toujours curieux d’entendre les circonvolutions rhétoriques de ceux qui sont censés nous apporter la joie, le bonheur et s’enflammer sur notre bien futur, toujours repoussé pour des raisons inévitables et qui revient à ce qu’on nous parle uniquement des lendemains qui chantent et des efforts à faire aujourd’hui. Presque systématiquement la langue de bois et les propos creux en sont les florilèges.
Making of

Le taulard inconnu risque de sévères sanctions en publiant ses écrits, alors il est anonyme. C’est aussi pour protéger son identité que le nom de la prison dans laquelle il se trouve actuellement n’est pas révélé pour l’instant. C’est une prison de la région Rhône-Alpes, quelque part dans une zone grise près de l’autoroute, bref, une prison banale. Quand viendra l’heure de sa libération, il dévoilera son identité et le lieu de son incarcération.
Rue89Lyon



Ils osent tout ces politicards et c’est à ça qu’on les reconnaît bien. Et je dois l’avouer, ça m’amuse, même si quelque part en moi je souris jaune.
Mais Taubira c’est autre chose. Ça vole plus haut, c’est plus fort et c’est très intelligemment fait. Par nature, elle est brillante, et sans comparaison avec ces acolytes car là ça ne serait plus une prouesse tant l’écrasante majorité des ces derniers est nulle et stéréotypée.

C’est une grande communicatrice, douée de capacités intellectuelles bien au-dessus de la moyenne de ses congénères. Elle est dans ses mots et son phrasé apparemment simple et convaincante. Mais, hélas, on stagne dans l’apparence. Autrement dit, si elle faisait ce qu’elle prétend, je pense que l’idéologie dominante serait changée. C’est bien pour cela qu’elle ne le fait pas et ne le fera jamais. Elle ne fait qu’en parler.

Des propos à des années lumière de la réalité

Aussi habilement tournés soient-ils, ses propos sont à des années lumière de la réalité. Il y a l’intonation de la sincérité, le chant de la conviction, la structure d’une cohérence de pensée, la saveur de la détermination, mais cela ne concerne pas le sujet de sa mission.

C’est juste la célébration de son ego, et je peux t’assurer, lecteur qu’il n’est pas petit. Et elle y veille avec un soin jaloux. Ho oui, c’est une guerrière, une redoutable combattante, mais à son propre service. Devant elle, les journaleux ne font pas le poids et lorsqu’ils la titillent un peu trop, on voit apparaître son côté cassant et péremptoire. Je peux te dire que ça claque ferme.

Alors, ce soir là, Caron, notre puceau végétarien qui l’adule, a parfaitement adopté le statut du dominé devant sa maîtresse. Quand à Salamé, la petite fille qui veut jouer à la grande, elle est restée petite fille.

Que pense Taubira de la Suède où les prisons ferment ?

On a vu Taubira et l’esquisse de son sourire carnassier passer un moment très agréable, forte de les avoir à sa botte. C’était trop facile pour elle. Elle n’a même pas eu à se confronter à la comparaison avec la Suède qui a le taux de détention le plus bas d’Europe, où les prisons ferment, où les gens sont régulés sans enfermement puisqu’il est dit par les juges suédois que la détention nuit à l’équilibre personnel des gens concernés et n’est pas humaniste, où les Cip (conseillers d’insertion pénitentiaire, ceux qui ont remplacé les éducateurs en France) ne s’occupe que de 30 personnes, contre 130 chez nous, épaulés de surcroît par 4000 superviseurs bénévoles.

Les 4300 prisonniers travaillent, vivent en groupe de 9 dans de petites unités bien aménagées et l’écrasante majorité sous main de justice (13 000) sont sous bracelet électronique alors que, écoute ça lecteur, la criminalité baisse. Et bien sûr, en Suède, aucune agression de maton depuis des années. Pourtant, Caron, c’est le fan des chiffres et des stats non ? Eh bien, il n’a posé aucune question là dessus.

Le discours de la ministre n’est resté qu’une théorie

Ce qui ressort, c’est que tout le discours de la ministre n’est resté qu’une théorie, très bien présentée, certes, mais sans aucune relation avec ce qui se passe dans les taules. Elle a glissé habilement, pour affiner son image, après l’avoir murmuré à l’ONU, que « le taux de radicalisation » lié à la prison laquelle j’ai déjà fait référence dans un écrit précédent, n’est qu’à hauteur de 16% dans ce phénomène général et social et qui, en prison, ne représente que 182 prisonniers (sur 68 000, autrement dit 0,3% des personnes enfermés, ça c’est moi qui ajoute), mais c’est la seule concession qu’elle a faite, histoire de se démarquer du vulgus pecus. Car tout le reste, en dehors des peines planchers supprimées avec la notion même de récidive, elle n’a pas fait bouger d’un iota ce système pervers et assassin depuis qu’elle occupe ses fonctions malgré ce qu’elle prétend.

Elle est auréolée de la loi sur le mariage pour tous, que j’approuve par ailleurs, qui lui sert de faire valoir. Le reste, c’est du vent médiatique. Sa conférence de consensus, un pet de mouche, voila son résultat.

Christiane Taubira invité de "On n'est pas couché" le 21 février 2015. Capture d'écran France 2

Christiane Taubira invitée de « On n’est pas couché » le 21 février 2015. Capture d’écran France 2

On ne change pas un truc qui ne marche pas

Par contre les prisons continuent à sortir de terre (elle en a réduit le nombre pour de simples raisons budgétaires et non par une décision volontariste) et couvre le nouveau QHS de Alençon-Condé-sur-Sarthe. Elle lutte contre les téléphones en taule pour caresser dans le sens du poil la matonnerie et l’opinion publique.

Et disparaît de son discours les questions de surpopulation toujours endémique, du nombre des suicides dans les taules qui ne diminue en rien et d’autres menus détails qui bousillent la vie des taulards comme la maltraitance quotidienne et la torture blanche des bourreaux.

Ah ça, des commissions, des groupes d’intello qui réfléchissent ou font semblant, des rapports qui se pondent, il y en a foison. Mais d’application ? Nenni ! C’est bien connu en politique, on ne change pas un truc qui marche pas mais on rajoute encore plus de ce qui ne marche pas.

La seule concession qu’elle faite, mais seulement à la langue de bois, est d’évoquer l’indépendance des juges pour botter en touche quand elle ne veut pas répondre à une question et lui permet de continuer sa litote habituelle.

Taubira, c’est comme un prof qui fait une savante démonstration sans application concrète

Pour mieux comprendre imagine, lecteur, un prof qui ferait une belle et savante démonstration sur un sujet qui n’a aucune application concrète et quotidienne. Voilà, elle nous parle d’univers parallèle. Au mieux c’est une rêverie si on parlait d’un naïf. Mais elle ne rêve pas et n’est en rien naïve.

Elle sait parfaitement ce qu’elle fait. Pour conserver sa place de ministre, elle ne froisse surtout pas son 1er ministre et s’ajuste sur la ligne dominante du pouvoir. Il faut être clair, si elle était si dérangeante que ça, on l’aurait viré au remaniement. Il n’y a pas de pitié chez ces gens là. Elle sait très bien qu’elle tient son poste au nom d’un équilibre de tendances dans le gouvernement et sert de caution. D’ailleurs on ne la voit plus flirter avec les dit frondeurs. Elle ne bouffe plus avec Hamon et de Filippetti , elle ne tape pas l’apéro avec Filoche.

A part la suppression du tribunal des mineurs voulu par le nain tressautant, on parie que la réforme sur les jeunes ne bougera rien et se réduira à des changements de termes de l’ordonnance de 45 comme l’est la peine de probation par rapport au sursis mise à l’épreuve ? Parce qu’elle fait comme ça.

Elle supprime les peines planchers et la récidive, ça mange pas de pain et elle cache le maintien du statu quo derrière. On aura droit à la même technique. Le truc qui fait le buzz pour que la presse s’en saisisse et fasse peur à Madame Durand, tout en alimentant les discours des tarés de la droite dure et du FN, et le reste passe à l’as. Ni vu ni connu, je t’embrouille.
Chapeau l’artiste !

Partager cet article
Tags

Voir tous les articles de ce blog
L'AUTEUR
Le taulard inconnu
Le taulard inconnu
J'ai parlé de mon quotidien en prison et maintenant de ma vie dehors. Je ne me plains pas, ni ne cherche à me faire plaindre. Je n'ai nul besoin, ni moi ni les autres prisonniers, de compassion, ou encore pire, de pitié. Je témoigne, simplement.
En BREF

Effet François Fillon à Lyon : le juppéiste Michel Havard met entre parenthèses sa vie politique

par Rue89Lyon. 988 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

La distribution de tracts est-elle un délit ?

par Rue89Lyon. 396 visites. 1 commentaire.

Une marche à Lyon pour la journée de lutte contre le sida

par Rue89Lyon. 207 visites. Aucun commentaire pour l'instant.