Actualité  Elections municipales Vénissieux 2015 

Vénissieux 2015 : le FN dépose une liste, mauvaise nouvelle pour la droite

actualisé le 07/03/2015 à 12h16

Cette fois, les dés sont lancés pour les élections municipales de 2015 à Vénissieux. Les habitants de cette commune de l’Est lyonnais, qui connaît un fort taux d’abstention, devra de nouveau choisir son maire ce mois (les dimanches 22 et 29 mars), les élections de 2014 ayant été en totalité annulées par le tribunal administratif, après les coups tordus de la liste d’extrême droite menée notamment par Yvan Benedetti.

Les ultranationalistes tombant sous le coup d’une inéligibilité, c’est sur cet espace de l’échiquier politique que des questions subsistaient encore ce jeudi, date limite de dépôt des listes des candidats.

Le FN a finalement déposé une liste bouclée. Une mauvaise nouvelle pour le candidat de la droite et du centre, Christophe Girard, à l’origine du recours mené pour l’invalidation des élections et qui aurait pu espérer se voir un peu plus libre de ses mouvements.

A les voir se lancer des piques, on pourrait croire qu’ils se détestent. Pourtant, en 2014, le FN avait fait le choix de ne pas monter de liste, laissant la voix libre aux ultranationalistes Yvan Benedetti et Alexandre Gabriac. Ces deux-là avaient été autrefois élus sous l’étiquette FN, puis exclus du parti (l’un pour s’être déclaré antisémite, l’autre pour avoir été vu sur photo en train de faire un salut nazi). Ils avaient appelé leur liste « Vénissieux fait front ».

Interrogé par LyonCapitale, le candidat FN Damien Monchau a concédé le fait que certains colistiers présents sur la liste ultranationaliste de 2014 se retrouvaient cette fois, en 2015, à ses côtés. Pour lui, ces candidats avaient été dupés par Yvan Benedetti et pensaient mener l’an dernier une campagne frontiste.

Sont donc en lice 5 listes (contre 9 en 2014) :

  • La maire communiste sortante, Michèle Picard, avec le Parti de gauche, Europe Ecologie/Les Verts et le Mouvement Républicain et Citoyen et le PRG,
  • Christophe Girard pour une liste Divers droite et l’UDI,
  • Lotfi Ben Khelifa pour le PS,
  • Lutte Ouvrière, avec Jean-Pierre Tardy,
  • Une liste FN emmenée par Damien Monchau.

Au lendemain du second tour, en 2014, Michèle Picard avait été réélue avec les scores suivants :

  • Michèle Picard (Front de Gauche-PC) : 37,64%
  • Christophe Girard : UMP ; union avec l’UDI : 30,40%
  • Lotfi Ben Khelifa (PS ; union avec le PRG) : 21,69%
  • Yvan Benedetti : extrême droite (ex-FN) : 10,27%
Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% gratuit, indépendant et participatif.
En BREF

« Tous unis, tous solidaires » ou le Bon Coin du bénévolat lyonnais

par Rue89Lyon. 258 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Orhane : dis-moi où tu habites, je te dirai si tu subis bruit et pollution de l’air

par Rue89Lyon. 1 347 visites. 1 commentaire.

Contre l’A45, une première fête pour relancer la mobilisation

par Rue89Lyon. 1 005 visites. Aucun commentaire pour l'instant.