Politique 

Départementales 2015 dans le Rhône : pour qui allez-vous voter dimanche ?

actualisé le 20/03/2015 à 15h52

Appli / Les 22 et 29 mars prochains se dérouleront les élections départementales. Il s’agira d’un scrutin new look et dans le Rhône encore plus qu’ailleurs. Les habitants de la nouvelle Métropole de Lyon ne voteront pas. Les cantons ont été redécoupés, le mode de scrutin n’est plus le même pour élire leurs conseillers départementaux. Explications de ce qui va changer avec, en prime, une appli et une carte pour vous y retrouver.

Un nouveau scrutin

Ne parlez plus d’élections cantonales et de conseillers généraux mais d’élections départementales et de conseillers départementaux. C’est une première différence lexicale. Les futurs conseillers départementaux seront comme avant élus pour un mandat de six ans. Un changement toutefois, les conseils départementaux seront désormais renouvelés intégralement alors qu’ils l’étaient par moitié tous les trois ans auparavant.

Jusqu’ici les conseillers généraux étaient élus selon un scrutin uninominal majoritaire à deux tours. Le même que pour élire les députés ou le président de la République. Désormais, il devient binominal et les électeurs éliront un binôme obligatoirement composé d’un homme et d’une femme. Si au premier tour un binôme obtient la majorité absolue des voix (représentant au moins un quart des inscrits), il est directement élu.

Pour se maintenir au second tour, il faut pour les binômes candidats obtenir un nombre de voix au moins égal à 12,5% des inscrits.

De 54 à 13 cantons dans le nouveau Rhône

La loi du 17 mai 2013 avec ses décrets d’application de février et mars 2014 a opéré un redécoupage électoral des cantons. Pour beaucoup ils étaient inchangés depuis 1801. La nouvelle loi a notamment pris en compte l’évolution démographique pour constituer de nouveaux cantons, plus grands, et au nombre d’habitants plus homogènes à l’intérieur de chaque départements. Conséquence de ce redécoupage et de la modification du mode de scrutin : le nombre de cantons a diminué de moitié à l’échelle nationale.

Ainsi, jusqu’à 2015 le département du Rhône comptait 54 cantons. Ils ne sont plus aujourd’hui que 13. Cette diminution drastique s’explique par la mise en place de la Métropole de Lyon. Cette nouvelle entité absorbe en effet sur son territoire (qui regroupe 58 communes autour de Lyon) les compétences du futur ex-Conseil Général du Rhône. En d’autres termes, dans le périmètre de la Métropole le conseil général et futur conseil départemental du Rhône n’existent plus. Aux dernières élections cantonales ce territoire regroupait 31 cantons.

Conséquence – unique en France- : tous les électeurs du territoire ne sont pas concernés par les élections des 22 et 29 mars prochains. En effet, ceux inscrits dans les communes de la Métropole de Lyon n’auront pas à voter.

Les 13 nouveaux et seuls cantons concernés par les départementales sont  :

  • Anse
  • L’Arbresle
  • Belleville
  • Le Bois d’Oingt
  • Brignais
  • Genas
  • Gleizé
  • Mornant
  • Saint-Symphorien-d’Ozon
  • Tarare
  • Thizy-les-Bourgs
  • Vaugneray
  • Villefranche-sur-Saône

Ces 13 cantons ont été par ailleurs redécoupés selon les modalités évoquées plus haut. Plus homogènes en population, ils comptent environ 30 000 habitants chacun. Ainsi, la commune de Villefranche-sur-Saône devient un canton à elle seule.

Partager cet article

L'AUTEUR
Bertrand Enjalbal
Bertrand Enjalbal
Journaliste à Rue89Lyon
En BREF

Les archives de Lyon ont besoin de vos photos de mariage

par Rue89Lyon. 385 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

« Tous unis, tous solidaires » ou le Bon Coin du bénévolat lyonnais

par Rue89Lyon. 406 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Orhane : dis-moi où tu habites, je te dirai si tu subis bruit et pollution de l’air

par Rue89Lyon. 1 621 visites. 2 commentaires.