Actualité  Environnement 

En Rhône-Alpes, les pics de pollution se suivent et se ressemblent

actualisé le 14/02/2015 à 15h19

L’épisode de pollution débuté le 10 février a pris fin ce samedi 14 février. Le niveau information avait été décrété pour une partie de la région Rhône-Alpes. C’est le cinquième pic depuis le début de l’automne à Lyon (le septième dans la vallée de l’Arve).

Rien que du classique. Malheureusement. La vallée de l’Arve, le bassin lyonnais nord-Isère et la vallée du Rhône sont les territoires les plus touchés et devraient dépasser le seuil d’information et de recommandations. Les causes sont bien connues : le froid et le beau temps avec une plus grande demande en chauffage favorisent l’accumulation des polluants.

En cas de pointe de pollution, un premier niveau information est mis en place. Des recommandations sanitaires et comportementales sont préconisées. Il est notamment recommandé d’abaisser la vitesse sur les différentes voiries de l’agglomération lyonnaise pour lutter contre ce phénomène.

Carte de l'Observatoire Air Rhône-Alpes

Carte de l’Observatoire Air Rhône-Alpes au 12 février 2015

Dans un communiqué, l’organisme en charge de la surveillance de la qualité de l’air, Air Rhône-Alpes, expose les causes de la fin de l’épisode :

« Samedi 14 février, un vent marqué reste présent en Vallée du Rhône, et une perturbation orageuse est attendue sur l’ensemble de la région durant tout le week-end, assurant un lessivage efficace de l’atmosphère. »

> Article mis à jour le 14 février à 15h après la fin du pic de pollution.

Partager cet article
Tags

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% gratuit, indépendant et participatif.
En BREF

Orhane : dis-moi où tu habites, je te dirai si tu subis bruit et pollution de l’air

par Rue89Lyon. 1 552 visites. 2 commentaires.

Contre l’A45, une première fête pour relancer la mobilisation

par Rue89Lyon. 1 015 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

A Lyon, une petite manif de rentrée contre la loi travail

par Laurent Burlet. 2 413 visites. Aucun commentaire pour l'instant.