Société 

L’université Lyon 3 se fait pirater et voler les données de milliers d’étudiants

actualisé le 11/02/2015 à 22h14

Identité, cursus, adresses, mails, numéros de téléphone… Une série de négligences et un piratage informatique ont conduit ces dernières semaines à la diffusion de données confidentielles de milliers d’étudiants de l’université Lyon 3, affiliés à l’Institut d’Administration des Entreprises (IAE).

Universite-Lyon-III

C’est le site spécialisé en sécurité informatique Zataz.com qui rapporte l’information ce jeudi 5 février. Des étudiants de Lyon 3 ont alerté la rédaction après avoir reçu un mail de leur université contenant en pièce jointe un listing de milliers d’étudiants avec adresses mails, cursus et état de l’inscription pour chacun d’entre eux. Contacté par le site de l’hebdomadaire Le Point, le service numérique de Lyon 3 assure que l’erreur vient d’ « une de [ses] secrétaires en remplacement ».

« Elle a fait une boulette ».

En remontant le filon de cette négligence, le site Zataz.com raconte que cette mésaventure n’est pas le seul incident en matière de sécurité numérique que l’université ait connu ces derniers temps. Le site indique qu’une attaque a eu lieu en fin d’année dernière, menée par des pirates informatiques chinois, et a conduit au vol d’une base de données encore plus importante.

« Nous n’avons pas été bons »

Les données personnelles de près de 5000 étudiants de l’IAE ont ainsi été subtilisées en octobre 2014, précise l’université au point.fr, qui déclare également s’en être rendu compte qu’au mois de décembre. Identités, adresses postales, adresses mails, numéros de téléphone ont été subtilisés.

« Nous n’avons pas été bons », concède Lyon 3.

Zataz.com a d’ailleurs retrouvé la trace de ces données sur un site de vente illégal accessible en utilisant un outil d’anonymisation.

Toujours selon le site d’info numérique, s’il s’agit bien d’un piratage de ses données, l’université Lyon 3 a grandement facilité la tâche des pirates :

« (…) Login et mot de passe d’une des bases de données étaient accessibles sur la toile. Comment est-ce possible ? Il semble qu’un informaticien (stagiaire ?) a utilisé le site github.com pour y coller son code… et l’un des précieux identifiants. »

L’université a indiqué avoir alerté ses étudiants d’une possible utilisation frauduleuse de leurs données personnelles. Et tente de les rassurer en précisant que les bulletins de note et les identifiants de connexion n’ont pas été concernés par cette série d’incidents.

Partager cet article

L'AUTEUR
Bertrand Enjalbal
Bertrand Enjalbal
Journaliste à Rue89Lyon
En BREF

« Tous unis, tous solidaires » ou le Bon Coin du bénévolat lyonnais

par Rue89Lyon. 236 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Orhane : dis-moi où tu habites, je te dirai si tu subis bruit et pollution de l’air

par Rue89Lyon. 1 164 visites. 1 commentaire.

Contre l’A45, une première fête pour relancer la mobilisation

par Rue89Lyon. 1 000 visites. Aucun commentaire pour l'instant.