Société 

Tunnel Lyon-Turin : devant le tribunal, la question du mot « saboter »

Ce mercredi, l’écrivain Erri De Luca comparaît devant la justice italienne pour avoir employé le mot « sabotage », au sujet du projet de ligne à grande vitesse Lyon-Turin (TAV).

C’est dans une interview au Huffington Post italien, publiée en septembre 2013, qu’il a prononcé ces mots : « La TAV doit être sabotée. »

Relance du journaliste :

« Donc le sabotage et les actes de vandalisme sont licites ?

– Ils sont nécessaires pour faire comprendre que la TAV est un chantier nocif et inutile. »

Lyon Turin Ferroviaire (LTF), la société franco-italienne en charge de la construction de la ligne, a porté plainte pour incitation au sabotage. Erri De Luca risque jusqu’à cinq ans de prison.

Au début du mois de janvier, Erri De Luca publie « La Parole contraire » (éd. Gallimard, 2015), un ouvrage dans lequel cet ancien ouvrier de 64 ans revendique le droit d’utiliser le verbe « saboter ». Son sens ne se réduit pas à la détérioration physique, explique-t-il. Le débat, au tribunal de Turin, s’annonce passionnant.

Par ailleurs, lundi, le tribunal de Turin a prononcé des peines de prison pour 47 personnes pour des affrontements avec la police italienne en 2011.

Lire l’article sur Rue89.

Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89
Rue89
Rue89, le pure-player d'information monté depuis Paris et sur lequel une équipe de journalistes lyonnais à pris modèle pour lancer Rue89Lyon.
En BREF

A Lyon, deuxième journée contre la loi travail 2 : une vraie manif mais une mobilisation qui marque le pas

par Rue89Lyon. 2 987 visites. 1 commentaire.

Jean-Paul Bret parle publiquement de son cancer : les hommes politiques et la maladie

par Rue89Lyon. 911 visites. 1 commentaire.

Pour sa rentrée, David Kimelfeld règle son pas sur le pas de Gérard Collomb

par Laurent Burlet. 772 visites. 1 commentaire.