Grenoble sous ma loupe
Chronique politique écrite depuis Grenoble par Victor Guilbert. Un regard critique sur l'atelier municipal dite d'une "autre gauche", ce "laboratoire" d'expériences politiques initié en 2014 dans la capitale des Alpes.
Grenoble sous ma loupe 

À Grenoble un ancien adjoint suspendu du PS pour trop-perçu dans ses fonctions

actualisé le 21/01/2015 à 14h32

Quinze mille six cents quatre-vingt quinze euros et cinq centimes (15 695,06 euros). C’est le montant total qu’a dû inscrire en toutes lettres Abderrahmane Djellal, sur son chèque de remboursement à la ville de Grenoble.

Le Dauphiné Libéré a repéré une délibération inscrite à l’ordre du jour du prochain conseil municipal du lundi 26 janvier prochain, faisant état des 15 695,05 euros de trop-perçu sur frais de mission dans ses fonctions de président de l’association Mission locale de Grenoble. La journaliste écrit : 

« Dans la délibération, on lit […] qu’a été constatée par la nouvelle majorité grenobloise, « dans la comptabilité de l’association Mission locale de Grenoble et dans celle de la Ville, la prise en charge des mêmes frais de déplacement » pour celui qui était président de l’association et adjoint au maire de 2008 à 2014. En d’autres termes : les billets de train étaient payés par la Ville, avant d’être remboursés au voyageur par la Mission locale qu’il présidait ». 

Dans sa réponse au journal, le mis en cause confirme que les chèques de remboursement ont déjà été transmis à la ville et évoque une « négligence » pour justifier le double payement de plusieurs dizaines de trajets en TGV depuis 2011.

 

Suspendu du PS, informé par la presse

L’explication d’Abderrahmane Djellal – également conseiller fédéral du PS isérois – ne semble pas convaincre Christophe Bouvier, le Premier secrétaire fédéral du PS de l’Isère, que nous avons sollicité. Il annonce la sanction provisoire prise à l’encontre de l’intéressé, dans l’attente de plus d’explications.

« La Fédération du Parti socialiste a appris ce [lundi] matin dans la presse les faits reprochés à M. Abderrahmane Djellal, ancien adjoint à l’économie sociale et à l’insertion de la Ville de Grenoble, adhérent du Parti socialiste. Au vu des faits reprochés, la Fédération a décidé sa suspension du Parti socialiste ».

Après le remous politique, reste à savoir si des suites judiciaires seront données à cette affaire. Car conformément à la loi, la nouvelle municipalité écologiste précise avoir fait un signalement auprès du procureur de la République de Grenoble.

Partager cet article

Voir tous les articles de ce blog
L'AUTEUR
Victor Guilbert
Victor Guilbert
Auteur du blog "Grenoble sous ma loupe" et journaliste à Grenoble, je planche notamment sur la politique locale au pied des Alpes.
En BREF

La piscine de Gerland rouvrira finalement en attendant le futur bassin promis

par Rue89Lyon. 461 visites. 1 commentaire.

Les archives de Lyon ont besoin de vos photos de mariage

par Rue89Lyon. 524 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

« Tous unis, tous solidaires » ou le Bon Coin du bénévolat lyonnais

par Rue89Lyon. 457 visites. Aucun commentaire pour l'instant.