Appartement 16

À Grenoble un ancien adjoint suspendu du PS pour trop-perçu dans ses fonctions

3157 visites | 2 commentaires

Quinze mille six cents quatre-vingt quinze euros et cinq centimes (15 695,06 euros). C’est le montant total qu’a dû inscrire en toutes lettres Abderrahmane Djellal, sur son chèque de remboursement à la ville de Grenoble.

Le Dauphiné Libéré a repéré une délibération inscrite à l’ordre du jour du prochain conseil municipal du lundi 26 janvier prochain, faisant état des 15 695,05 euros de trop-perçu sur frais de mission dans ses fonctions de président de l’association Mission locale de Grenoble. La journaliste écrit : 

« Dans la délibération, on lit […] qu’a été constatée par la nouvelle majorité grenobloise, « dans la comptabilité de l’association Mission locale de Grenoble et dans celle de la Ville, la prise en charge des mêmes frais de déplacement » pour celui qui était président de l’association et adjoint au maire de 2008 à 2014. En d’autres termes : les billets de train étaient payés par la Ville, avant d’être remboursés au voyageur par la Mission locale qu’il présidait ». 

Dans sa réponse au journal, le mis en cause confirme que les chèques de remboursement ont déjà été transmis à la ville et évoque une « négligence » pour justifier le double payement de plusieurs dizaines de trajets en TGV depuis 2011.

Suspendu du PS, informé par la presse

L’explication d’Abderrahmane Djellal – également conseiller fédéral du PS isérois – ne semble pas convaincre Christophe Bouvier, le Premier secrétaire fédéral du PS de l’Isère, que nous avons sollicité. Il annonce la sanction provisoire prise à l’encontre de l’intéressé, dans l’attente de plus d’explications.

« La Fédération du Parti socialiste a appris ce [lundi] matin dans la presse les faits reprochés à M. Abderrahmane Djellal, ancien adjoint à l’économie sociale et à l’insertion de la Ville de Grenoble, adhérent du Parti socialiste. Au vu des faits reprochés, la Fédération a décidé sa suspension du Parti socialiste ».

Après le remous politique, reste à savoir si des suites judiciaires seront données à cette affaire. Car conformément à la loi, la nouvelle municipalité écologiste précise avoir fait un signalement auprès du procureur de la République de Grenoble.


Partager cet article


Soutenez Rue89Lyon Vous avez apprécié cet article ?
Abonnez-vous pour que Rue89Lyon puisse
en produire d'autres et plus.

Publicité

À vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 characters available

2 Commentaires postés

  1. En tant que président de la Mission Locale de Grenoble, il voulait donner une leçon aux jeunes :

    Faites ce que je dis,

    Maintenant, il peut rajouter la 2e partie de la phrase

    ne faites pas ce que je fais

    Il pourrait aussi dire à ces jeunes « bien mal acquis ne profite jamais »

    Comme quoi, il faut toujours chercher le côté positif … est-ce que le remboursement suffira à faire oublier le détournement de not’ bon argent (les ML reçoivent des subventions des villes où elles se trouvent) ?
    😉

  2. Le passé nous rattrape toujours l’argent rend fou ……