La veggie repentie
J'ai voulu être végétarienne, par conviction. J'ai mangé tous les falafels de la ville ; j'ai aussi fait les deux tables vegan qui se courent après, à Lyon... Finalement, je suis revenue à la viande car je crois qu'il est possible d'en consommer sans faire n'importe quoi. Et de défendre un mode d'élevage et une agriculture responsables.
Blogs  La veggie repentie 

Des images d’élevages de poules interdites : l’omelette Matines a viré de goût

actualisé le 02/12/2014 à 14h51

Est-on sensés consommer sans réfléchir ? La plupart d’entre nous imagine que tout n’est pas rose derrière le produit acheté, mais on aime bien se raconter des histoires. Il faut dire que le flou est savamment entretenu. Les oeufs, par exemple. N’importe quel packaging premier prix montrera des poules qui gambadent dans l’herbe. Qu’en serait-il des ventes si le visuel correspondait à la réalité ?

Photomontage boîte d'oeufs. Crédit : Julien du PB.

Photomontage boîte d’oeufs. Crédit : Julien Royer du PB.

L214 est une association de protection animale centrée sur les animaux utilisés dans la consommation alimentaire. Dans une tribune ouverte sur le Huffington Post, une membre de l’organisation revient sur ce qui a conduit à deux récentes interdictions de diffusion d’images d’élevages industriels.

L’association avait reçu des signalements, photos et vidéos concernant deux élevages de l’Ain et de Saône-et-Loire détenant respectivement 200 000 et 111 000 poules et approvisionnant la marque Matines pour les magasins Casino, Système U, Monoprix et Carrefour. Pas tout à fait l’idée du poulailler de campagne.

Les images montrent les conditions d’élevage déplorables et en infraction avec la réglementation européenne. Les supermarchés qui s’y fournissent sont mis au courant, ainsi que les services vétérinaires. Après constatation de l’infraction, il sera demandé des « mesures correctives » aux éleveurs.

Le groupe Casino sera le seul à suspendre ses approvisionnements auprès de l’un des élevages, après consultation de la DSV (direction des services vétérinaires).

Et maintenant, les fermes usines 

poule-pondeuse-oeuf-cage-illegal-02-2012

Elevage industriel de poules non règlementaire, source L214.

En réponse, les exploitants déposent un référé contre l’association. Alors que les infractions sont avérées, ils obtiennent l’interdiction de l’utilisation des images. La raison ? Elles sont prises à l’intérieur des élevages sans l’accord du propriétaire.

C’est la protection de la vie privée, pourtant elles ne montraient pas le propriétaire en slip de bain : cages illégales, déplumage avancé, parasites sur les animaux et les oeufs, cadavres en décomposition, de quoi avoir du mal à avaler son omelette matinale.

Dans ces conditions, on a du mal à imaginer ce que donnera le projet de ferme-usine de 250 000 poules dans la Somme. Un élevage industriel qui respecte le bien-être animal, ça n’existe pas.

De quoi continuer à lire les numéros tamponnés sur les oeufs. Et à oser poser des questions aux commerçants, quand on est dans le doute.

Partager cet article

Voir tous les articles de ce blog
L'AUTEUR
Roma Cotek
Roma Cotek
J’ai voulu être végétarienne, par conviction. J’ai mangé tous les falafels de la ville ; j’ai aussi fait les deux tables vegan qui se courent après, à Lyon… Finalement, je suis revenue à la viande car je crois qu’il est possible d’en consommer sans faire n’importe quoi. Et de défendre un mode d’élevage éthique et une agriculture responsable.
En BREF

« Tous unis, tous solidaires » ou le Bon Coin du bénévolat lyonnais

par Rue89Lyon. 258 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Orhane : dis-moi où tu habites, je te dirai si tu subis bruit et pollution de l’air

par Rue89Lyon. 1 347 visites. 1 commentaire.

Contre l’A45, une première fête pour relancer la mobilisation

par Rue89Lyon. 1 005 visites. Aucun commentaire pour l'instant.