Société 

Dans les livres de la bibliothèque de Lyon scannés par Google, les traces des travailleurs invisibles

Depuis deux ans, la bibliothèque de Lyon dispose de plusieurs milliers d’ouvrages en ligne. C’est le fruit d’un accord passé entre la Ville de Lyon et Google qui numérise à ses frais les documents et a obtenu, en échange, l’exclusivité commerciale des fichiers numériques sur 25 ans.

Pour créer la plus grande bibliothèque en ligne du monde, Google emploie des techniques plus ou moins secrètes et une armée de travailleurs tenus au secret par des accords de confidentialité.

Rue89 publie les traces de la présence de ces travailleurs de l’ombre qui ont fait l’objet de plusieurs recensements de la part d’artistes ou de passionnés notamment sur le Tumblr The Art of Google Books.

Voici quelques photos pour la Bibliothèque municipale de Lyon.

page_pliee_0

« Synopsis Criticorum Aliorumque Sacrae Scriptures Snterpretum et Commentatorum », p. 614, par Matthew Poole , 1712. Original provenant de la bibliothèque publique de Lyon. Numérisé le 22 octobre 2010

main_incomplete_0

« An Essay Towards a Real Character and a Philosophical Language » de John Wilkins, 1668. Original provenant de la bibliothèque publique de Lyon. Numérisé le 18 septembre 2012

A Lire et voir sur Rue89

Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89
Rue89
Rue89, le pure-player d'information monté depuis Paris et sur lequel une équipe de journalistes lyonnais à pris modèle pour lancer Rue89Lyon.
En BREF

Jean-Paul Bret parle publiquement de son cancer : les hommes politiques et la maladie

par Rue89Lyon. 776 visites. 1 commentaire.

Pour sa rentrée, David Kimelfeld règle son pas sur le pas de Gérard Collomb

par Laurent Burlet. 747 visites. 1 commentaire.

Géolocalisation par Snapchat : « Si on me tue un jour, on pourra me retrouver »

par Rue89. 622 visites. Aucun commentaire pour l'instant.