Vigies 

A Lyon, Carrefour condamné pour avoir licencié une femme voilée

PAR L’AFP (via lyonpremiere.com)

Ce jeudi, le conseil de Prud’hommes de Lyon a condamné Carrefour à verser 10 000 euros de dommages et intérêts à l’une de ses ex-employées, indique l’AFP. Cette ancienne caissière voilée a été licenciée « sans cause réelle », ont conclu les juges. L’AFP précise que les faits remontent à 2010 :

« Hôtesse d’accueil dans l’hypermarché de Villeurbanne, la jeune femme avait fait l’objet d’une procédure de licenciement après être revenue d’un congé parental en portant un foulard sur la tête manifestant son appartenance à la religion musulmane. »

Pour Carrefour, cet acte contrevenait au règlement intérieur qui stipule que tout signe ostentatoire politique, syndical ou religieux est interdit pour les employés en contact avec la clientèle.

L’enseigne de grande distribution a deux mois pour faire appel.

> A lire sur lyonpremiere.com

Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% gratuit, indépendant et participatif.
En BREF

Jean-Paul Bret parle publiquement de son cancer : les hommes politiques et la maladie

par Rue89Lyon. 776 visites. 1 commentaire.

Pour sa rentrée, David Kimelfeld règle son pas sur le pas de Gérard Collomb

par Laurent Burlet. 747 visites. 1 commentaire.

Géolocalisation par Snapchat : « Si on me tue un jour, on pourra me retrouver »

par Rue89. 622 visites. Aucun commentaire pour l'instant.