Vigies 

Superphénix : EDF risque 20 000 euros d’amende

Par AFP (via Romandie.com)

Ce mercredi, EDF comparaissait devant le tribunal correctionnel de Bourgoin-Jallieu dans l’Isère, indique l’AFP. L’Autorité de sureté nucléaire (ASN) a saisi la justice en 2013 pour non-respect d’une mise en demeure.

En cause ? Une gestion, jugée lacunaire par l’ASN, des situations d’urgence sur le site de l’ancienne centrale nucléaire de Creys-Malville (située à 30km de la centrale du Bugey) dont le réacteur Superphénix est en cours de démantèlement.

A la barre, EDF via son conseil Olivier Piquemal a reconnu une défaillance humaine de la part d’un agent qui a perdu ses moyens dans le cadre d’un exercice qui ne s’est cependant pas joué dans les conditions réelles. Le rôle de l’équipe de l’ASN en charge de l’inspection, mais faisant également office de pompiers, a été pointé du doigt en particulier dans le scénario de la simulation.

Le procureur de la République, Cédric Cabut a requis 20 000 euros d’amende pour EDF.

A lire sur : Romandie.com

Partager cet article