Tribune 

Quand Arnaud Montebourg se prend pour Lucius Quinctius Cincinnatus

actualisé le 27/08/2014 à 18h05

Arnaud Montebourg vient de se comparer à l’illustre Lucius Quinctius Cincinnatus, de quoi susciter chez Patrice Béghain, ancien adjoint à la Culture de la Ville de Lyon (premier mandat du maire PS Gérard Collomb, 2001-2008), l’envie d’un billet historique très bien vu, via son Facebook.

Lucius Quinctius Cincinnatus, selon la tradition, abandonna, après seize jours, la charge de dictateur qui lui avait été confiée pour sauver Rome des Sabins, puis retourna à ses travaux des champs. C’était en 458 avant Jésus-Christ.

Lucius Quinctius Cincinnatus abandonne sa charrue pour dicter les lois de Rome, Juan Antonio Ribera, 1856.

Lucius Quinctius Cincinnatus abandonne sa charrue pour dicter les lois de Rome, Juan Antonio Ribera, 1856.

On imagine donc Arnaud Montebourg retourner dans sa Bresse d’élection et se consacrer à l’élevage des poulets. Mais chacun comprend bien que, s’il part, c’est dans l’espoir de revenir.

Connaît-il bien l’histoire? Car le patricien Cincinnatus ne fut rappelé que près de vingt ans plus tard, en 439… pour mater une révolte de la plèbe et mettre à mort son chef, un certain Spurius Maelius.

Cela nous mène, pour Arnaud Montebourg, à 2033. Il aura alors 71 ans. Et partir sur la gauche pour revenir par la droite est-ce vraiment le destin qu’il souhaite ?

 

Partager cet article
Tags