Commentaires sélectionnés 

Un avocat inconnu au taulard inconnu : « je continuerai à défendre même les cons »

actualisé le 24/09/2014 à 11h02

Le dernier billet de blog du taulard inconnu a suscité de nombreuses réactions. Nous publions les principaux passages des trois commentaires postés par un avocat qui s’est lui-même appelé « avocat inconnu » et qui donnent une tout autre vision de la profession en répondant au « taulard inconnu » et à d’autres riverains.

 

Palais de Justice Lyon© Pierre Maier bass-def

Un avocat devant le palais de Justice de Lyon © Pierre Maier / Rue89Lyon

1. Il existe un profil d’avocat « dévoué, généreux et bienveillant »

Bien caricatural tout ça, comme souvent avec ce blog…
Il faut dire que le taulard inconnu se distingue généralement par sa piètre capacité à nuancer, et à réfléchir de manière un peu honnête.
 Ce qui amène immédiatement un constat critique (un de plus !) sur la prison : quand on est entre 4 murs 22h/24 on ne fait rien, on ne sert à rien, et on a donc du fiel et de l’aigreur à revendre.
Quid de l’avocat payé à l’aide juridictionnelle (AJ), qui va aller défendre un pisse-froid pareil pour une somme dérisoire (environ 100€ la CAP, 50€ après cotisations et taxes) ?

Ce profil d’avocat dévoué, généreux et bienveillant, entre-t-il dans les catégories étriquées du taulard inconnu?
Bien du courage au confrère qui le défend en tout cas…
 Oui car « Monsieur le taulard inconnu » aura toujours un « baveux » pour accepter de l’assister, de l’aider.
 Nous avons l’habitude des ingrats, qui d’ailleurs ont toujours un dénominateur commun : leur incapacité totale à se remettre eux-mêmes en question.

Un avocat inconnu, qui continuera à défendre même les cons.

 

2. Il y a des brebis galeuses partout…

En réponse à un commentaire de « Plutot rigolo » qui écrit que les « avocats se vexent quand on les appelle les baveux » et raconte l’existence de certaines mauvaises pratiques liées à l’aide juridictionnelle, « l’avocat inconnu » développe.

Je ne suis pas particulièrement vexé par le terme « baveux », que j’emploie d’ailleurs ironiquement en m’adressant à des confrères appréciés.
 Mais cela m’agace – j’avoue… – quand ça provient de gens qui ne respectent rien, et surtout pas leur avocat qui se démène pour eux et qu’ils méprisent (jamais en face-à-face bien sûr…).

Le Taulard inconnu est un donneur de leçons de la première espèce et méritait donc une petite réponse. 
Sur l’AJ vous semblez bien connaître le problème, alors je vous dirai simplement que demander des honoraires en plus de l’AJ totale est illégal et donc les avocats qui font cela doivent être dénoncés. C’est en plus une faute disciplinaire. Cette dénonciation se fait par courrier au procureur et non par post de blog.
Mais je réclame le droit de ne pas être assimilé à ces avocats-là par des blogueurs épris de généralisation (c’est tellement plus simple…).

Il y a des brebis galeuses partout…

 

3. Les avocats sont loin, justement, d’être des privilégiés

Un autre riverain, « Bo », se fait porte-parole du « taulard inconnu et pointe la relation avocat/client qui glisse, selon lui, « de la défense des condamnés vers une relation mercantile » et qui aboutirait à un « mépris de l’avocat envers les clients »
A cela, « l’avocat inconnu » répond dans un troisième commentaire.

Une infographie publiée dans le Monde nous renseigne sur ses pseudo privilèges [des professions réglementées comme l’évoquait Arnaud Montebourg, ndlr]. Et l’on découvre que les avocats sont loin, justement, d’être des privilégiés… Moins rémunérés que des ambulanciers ou des infirmières libérales, et beaucoup moins que des mandataires judiciaires ou des greffiers de tribunaux de commerce…

La profession d’avocat est très largement soumise, nous n’avons pas de numerus clausus comme les médecins, les honoraires sont libres, etc.

Quelqu’un qui veut être défendu trouvera TOUJOURS un avocat « gratuit ». 
Les tarifs évoqués par le taulard inconnu sont ceux de pénalistes de premier plan, à Lyon ou à Paris [2000 euros avant que le dossier ne soit ouvert selon le taulard inconnu, ndlr].
 Ils se permettent ses tarifs car la demande existe…

Personnellement je ne connais aucun avocat qui pratique de tels honoraires.
 Mais apparemment le taulard inconnu en avait sollicité un…
 Après si on veut Dupond-Moretti pour sa défense, il faut assumer et mettre le prix, c’est partout pareil.
 Bref, c’est la simple loi du marché.

Bref, nous nous « plions » déjà très largement aux lois du commerce, et si nous le faisions encore davantage je ne suis pas certain du tout que cela serait dans l’intérêt de nos clients.
 Par exemple parce que nous n’avons aucune obligation légale de défendre quelqu’un à l’aide juridictionnelle.
 Si nous le faisons c’est précisément parce que nous considérons notre profession comme autre chose qu’une simple relation mercantile.

CQFD

Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% gratuit, indépendant et participatif.
En BREF

La piscine de Gerland rouvrira finalement en attendant le futur bassin promis

par Rue89Lyon. 465 visites. 1 commentaire.

Les archives de Lyon ont besoin de vos photos de mariage

par Rue89Lyon. 530 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

« Tous unis, tous solidaires » ou le Bon Coin du bénévolat lyonnais

par Rue89Lyon. 457 visites. Aucun commentaire pour l'instant.