Appartement 16
  • 22:38
  • 21 juillet 2014
  • par Dalya Daoud

Le cinéma La Fourmi à Lyon va rouvrir à l’automne

4765 visites | 4 commentaires

Il a fermé en octobre 2012. Depuis, la devanture de ce cinéma estampillé « art et essai », dans la rue Pierre Corneille (Lyon 3e), est restée en l’état, avec l’enseigne intacte et l’affiche rouge d’une édition de la Fête du cinéma, « ticket à 2,50 euros ».

La rumeur courait depuis plusieurs semaines dans le milieu des professionnels du ciné, elle nous a été confirmée par Georges Képénékian, l’adjoint au maire de Lyon, délégué à la Culture : la Fourmi va rouvrir à l’automne prochain. Entre octobre et novembre certainement.

Le cinéma La Fourmi, fermé depuis 2012, va réouvrir à l'automne 2014. Crédit : Clémence Delarbre/Rue89Lyon.

Le cinéma La Fourmi, fermé depuis 2012, va réouvrir à l’automne 2014. Crédit : Clémence Delarbre/Rue89Lyon.

Une société est en cours de constitution et l’on sait déjà que Thierry Frémeaux, à la tête de l’Institut Lumière et délégué artistique du Festival de Cannes, sera aux manettes du projet éditorial de « La Fourmi nouvelle formule ».

Lors du dépôt de bilan de sa société, François Keuroghlian, directeur pendant 38 ans et unique salarié de ce lieu emblématique du cinéma à Lyon, déclarait à la presse :

« Pour s’approvisionner en films, il faut désormais changer nos installations, passer de l’argentique au numérique. Pour ce chantier, j’avais obtenu des aides, des financements de la part de la Région Rhône-Alpes, du CNC…

C’est quand j’ai vu les contraintes qui suivaient comme l’accès aux handicapés que j’ai décidé de rénover l’intégralité du cinéma, le remettre au goût du jour. Mais je n’avais pas envie de repartir pour 20 ans d’endettements. »

On ne sait pas pour l’heure comment ni quand les travaux nécessaires à ce lieu vont être lancés. Ni même si la formule de ce petit ciné, qui permettait de voir ou de revoir des films disparus de l’affiche, quelques mois après leur sortie, sera conservée. Pour l’heure, Thierry Frémeaux a fait savoir qu’il ne souhaitait pas s’exprimer sur ce projet : « trop tôt ». A pourtant moins de six mois de la date d’ouverture annoncée.

« Lyon doit sauver ses salles d’art et d’essai »

Mentionné sur Twitter, l’Institut Lumière nous a finalement apporté quelques précisions :

La structure culturelle informe également que « d’important travaux devront être faits ». Pour cela, le CNC a-t-il été sollicité, au titre de l’aide sélective à la modernisation des salles ? Lyon pourra-t-elle être considérée comme une « zone insuffisamment équipée », condition exigée pour l’obtention de cette subvention ?

L’Institut Lumière conclut l’échange en remerciant les internautes des nombreuses réactions positives suscitées par l’annonce de la réouverture de La Fourmi, déclarant que « Lyon doit sauver ses salles d’art et d’essai ».

>Mis à jour le mercredi 23 juillet avec les précisions apportées par l’Institut Lumière via Twitter.


Partager cet article


Soutenez Rue89Lyon Vous avez apprécié cet article ?
Abonnez-vous pour que Rue89Lyon puisse
en produire d'autres et plus.

Publicité

À vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 characters available

4 Commentaires postés

  1. Encore Thierry Fremaux le cumulard !
    Il veut pas un salaire de maire en plus ?

  2. N’aurait-il pas été plus logique (voire plus professionnel, soyons fous) de prendre contact avec l’Institut Lumière pour confirmer la rumeur ?

    Plutôt que d’essuyer un démenti public sur Twitter et, au final, de signer un papier qui ne contient AUCUNE information.

    • Figurez-vous que nous avons contacté l’Institut Lumière qui nous a dit ne pas vouloir parler précisément du projet pour l’heure. Un projet qu’il mène bien, pour autant. Vous avez bu beaucoup de café aujourd’hui Monsieur Mungo, au vu de vos commentaires énervés sur différents articles.

  3. Sinon, il y a également d’autres projets de création de salle de cinéma, même s’ils ne bénéficient pas de l’attention municipale :

    http://www.projet-tresorpublic.fr/

    Avec, qui vient d’être mise en ligne, une éloquente collecte d’expressions du sentiment de frustration face au désert cinématographique qu’est devenu le centre-ville lyonnais :

    http://www.projet-tresorpublic.fr/images/TELECHARGEMENT/ProjetTresorpublic_Soutiens_14.pdf

    Cordialement,

    Pour les porteurs du projet « Le Trésor public »

    Jean-François Buiré