Actualité 

Algérie-Allemagne à Lyon : manif d’extrême droite, projectiles et interpellations

De l’avis du préfet du Rhône, comparativement à jeudi, la soirée a été plus calme ce lundi à Lyon.

La soirée a pourtant commencé avec un rassemblement lancé par les identitaires. Sous prétexte de « fêter le parcours de l’équipe de France », Rebeyne (les identitaires lyonnais) avait appelé à un nouveau « rassemblement anti-racaille ». Avec ce changement de nom de leur manifestation, les organisateurs ont imaginé contourner l’interdiction préfectorale.

Ce sont donc environ 150 personnes de l’extrême droite radicale lyonnaise qui se sont rendus place Carnot. Des identitaires, bien sûr, mais aussi des nationalistes et le GUD.

Une partie d’entre eux a tenté de rejoindre la Guillotière où les supporters de l’Algérie ont l’habitude de se rassembler. Bloqué par la police, le cortège d’extrême droite a été conduit au commissariat central par la police qui a procédé à une soixantaine de vérifications d’identité.


300 supporters de l’Algérie à la Guillotière

Plus tard dans la nuit, après la défaite de l’Algérie face à l’Allemagne, environ 300 supporters de l’Algérie se sont retrouvés sur la place centrale de la Guillotière (place Gabriel Péri) pour faire la fête. Ils étaient plus de 5 000 jeudi. Pour cause de pont bloqué par la police, peu de supporters ont pu accéder à Bellecour.

Le dispositif policier avait encore été renforcé avec 630 hommes, toujours un hélicoptère et deux canons à eau.

Vers 1h30, la situation s’est une fois de plus tendue. Comme jeudi soir, après quelques jets de projectiles sur les CRS positionnés à l’entrée du pont de la Guillotière, les grenades lacrymogènes et le canon à eau ont été utilisés pour disperser la foule.

Ailleurs dans l’agglomération lyonnaise, la police relève de « légers heurts » à Vénissieux et Saint-Priest. Les forces de l’ordre qui recensaient 8 véhicules incendiés à Villeurbanne, Vénissieux et Bron.

Ce qui fait un score total (selon le premier bilan dressé mardi matin par la Direction départementale de la sécurité publique) de 7 interpellations, 8 voitures brûlées et 6 poubelles incendiées. Pour rappel, jeudi dernier, une trentaine de voitures et environ 80 poubelles avaient été incendiées dans l’agglomération lyonnaise. Trois policiers avaient également été blessés.

> Article mis à jour le 1er juillet à 17h : Contrairement à ce que nous avons écrit dans un premier temps, Alexandre Gabriac n’était pas présent au rassemblement.

Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% gratuit, indépendant et participatif.
En BREF

La piscine de Gerland rouvrira finalement en attendant le futur bassin promis

par Rue89Lyon. 479 visites. 1 commentaire.

Les archives de Lyon ont besoin de vos photos de mariage

par Rue89Lyon. 563 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

« Tous unis, tous solidaires » ou le Bon Coin du bénévolat lyonnais

par Rue89Lyon. 465 visites. Aucun commentaire pour l'instant.