Mon oeil en coulisses
Un blog critique de spectacles, d'opéras, de concerts jazz, et de vidéos des coulisses. Il a pris fin en novembre 2014.
Blogs  Mon oeil en coulisses 

[Vidéo] Les intermittents du spectacle inaudibles à l’Opéra de Lyon

actualisé le 24/06/2014 à 07h48

Le Collectif unitaire 69 a décidé ce dimanche soir d’occuper l’Opéra de Lyon, un des lieux les plus emblématiques de la culture institutionnelle de la ville, pour protester contre la réforme de l’assurance chômage.

Par Denis de Montgolfier avec Dalya Daoud

Séverine Bailly, membre du collectif, détaille la dimension transversale du mouvement :

« Cela ne concerne pas uniquement les intermittents du spectacle, mais tous les précaires. Nous avons choisi l’Opéra car il s’agit d’un équipement de la Ville très important, qui fonctionne avec des employés issus du régime des intermittents mais aussi du régime général. Nous avons lancé un appel pour être reçus par Gérard Collomb, mais pour le moment, c’est une fin de non recevoir. »

Ce dimanche, l’Opéra aura été le théâtre de plusieurs revendications, toute liées à la convention Unedic. Juste avant la dernière représentation de l’opéra de Verdi de ce dimanche 22 mars, Simon Boccanegra, des intermittents, non affiliés au Collectif unitaire, avaient par ailleurs mis en scène leur propre disparition. A voir en vidéo ci-dessous.

Le spectacle qui a achevé la saison de l’Opéra de Lyon a toutefois été joué.

C’est dans la soirée que le Collectif unitaire 69 a décidé, de son côté, d’occuper le lieu pour 48 heures. Jusqu’à mardi soir donc.

« Nous avons réquisitionné l’amphithéâtre de l’Opéra car la direction n’a pas voulu nous le prêter, pas plus qu’elle ne nous a autorisés à mettre une banderole sur le parvis, pour faire connaître notre action », déplore Séverine Bailly.

Serge Dorny, directeur de l’Opéra de Lyon est actuellement en déplacement professionnel à l’étranger. Les cadres de l’institution ont proposé une salle de réunion aux membres du Collectif, « afin d’être dans l’accompagnement et la discussion ». Les concerts de jazz du Péristyle (sur le parvis de l’Opéra) sont pour l’heure maintenus.

Les intermittents, qu’ils fassent partie du Collectif unitaire 69 ou pas, protestent tous contre le durcissement de leurs conditions d’indemnisation, inscrit dans une convention qui doit être applicable au 1er juillet. Depuis la signature de l’accord global sur l’Unedic en mars dernier, le Collectif organise régulièrement différentes actions, dont des occupations d’agences Pôle Emploi ou de structures ouvertes au public telles que l’Institut Lumière.

> Article mis à jour avec la précision et la distinction faite entre deux événements qui sont arrivés successivement à l’Opéra ce dimanche : la prise de parole sur scène des intermittents en amont de l’opéra de Verdi, à 16 heures (en vidéo), suivie de l’occupation par le Collectif unitaire 69 de l’établissement culturel à 21 heures (et jusqu’à mardi soir).

Partager cet article

Voir tous les articles de ce blog