Cultures 

Le docu « My Beloved Enemy » : le rêve américain par trois journalistes lyonnais

Haji, Eman, Walaa sont irakiens. Ils ont fui leur pays après la chute de Saddam Hussein. Dix ans plus tard, Claire Jeantet et Fabrice Caterini, journalistes lyonnais et fondateurs de la boîte de production Inediz, sont partis avec Thomas Bernardi, cameraman, à leur rencontre. Soit sept semaines de voyage aux Etats-Unis. Leurs parcours, c’est l’autre facette de cette guerre jusqu’ici méconnue.

©

Haji Samoqi attend depuis neuf mois sa femme restée en Irak. Homme de chambre dans un grand casino, il a obtenu exceptionnellement un congé de 48heures. © Inediz

Comme Haji, Eman, Walaa, ils sont 100 000 à avoir plié bagage pour goûter au rêve américain. De Boston à San Diego, ce webdocumentaire explore les blessures partagées par les anciens ennemis. Nous faits partager un bout de leur existence à l’occidentale. Comme l’explique Claire Jeantet :

« Ces gens-là arrivent très bien à s’intégrer tout en appartenant à une minorité ».

Le webdocu révèle surtout un immense espoir pour l’avenir. Walaa Marouki est architecte de formation. Il s’est porté candidat à l’asile directement au poste frontière entre le Mexique et les Etats-Unis. Aujourd’hui, il a ouvert une pizzeria à quelques kilomètres de Tijuana, dans l’État mexicain de Basse-Californie.

« C’est la raison pour laquelle on vient tous ici, pour le futur de nos enfants ».

Fabrice Caterini présentera My Beloved Enemy ce mardi 10 juin à 18 heures, à l’atelier Item (3 rue Fernand Rey, Lyon 1er) lors d’un débat intitulé « Webdocumentaire : Les enjeux de narration et de diffusion web ».

Suivre le projet sur Facebook

My Beloved Enemy est disponible en intégralité sur les sites de France 24, Courrier International ou Mediapart.

Bande annonce webdocumentaire My Beloved Enemy – VOST FR from Inediz on Vimeo.

Partager cet article