Vigies 

La ville intelligente de Gérard Collomb devra passer par l’ouverture des données

SUR LAGAZETTEDESCOMMUNES.COM

Lancée en 2013, Smart Data est la « plateforme de mise à disposition de données qui vise à répondre aux enjeux de la métropole intelligente ». Un projet initié par le Grand Lyon, dans le but de « soutenir l’innovation et encourager la participation citoyenne », notamment grâce à la mise à disposition d’un grand nombre de données publiques (open data). Si le développement économique est largement mis en avant par les acteurs et initiateurs du projet, la « participation citoyenne » semble cependant occultée.

En cause, trois licences plus ou moins ouvertes qui régissent les conditions de réutilisation des données :

  • La « licence ouverte Etalab » : mise en place par le gouvernement, elle « facilite et encourage la réutilisation des données publiques mises à disposition gratuitement. » Elle concernerait 99% des données.
  • La « licence engagée » : elle « permet des échanges entre le Grand Lyon et les réutilisateurs afin de mieux connaitre les usages prévus et mieux comprendre les données. » Selon le Grand Lyon, « il s’agit d’éviter, par exemple, que le trafic routier soit envoyé devant des écoles parce que l’axe principal situé dans une rue parallèle est indiqué saturé.
  • La « licence associée » : elle prévoit la possibilité de faire payer une redevance « à partir d’un seuil élevé du volume d’activité du produit ou du service créé afin d’éviter les situations de monopole » sur les données à forte valeur ajoutée, comme le trafic en temps réel. Un « garde-fou » qui limiterait « la captation massive des données par des grands groupes. » Même si, comme le précise « La Gazette des Communes », « vu les bénéfices et les moyens desdits géants, il est permis de douter de l’efficacité de la stratégie. »

Ces données seront au coeur d’une quarantaine de projets :

  • L’optimisation des délais de livraison, sur laquelle l’entreprise Renault Trucks lorgne. Les données permettront d’avoir des informations précises sur l’état du trafic routier, les chantiers et autres événements perturbateurs.
  • Le lancement d’un « living lab » qui vise, pour simplifier, à faire sortir les chercheurs des laboratoires en les associant le plus possible en amont des utilisateurs. Un mélange de données publiques et privées qui soulève un certain nombre de questions, à commencer par celle de la vie privée.
  • La réutilisation entre les collectivités du Grand Lyon, qui pourront à terme s’échanger des données. Même si, actuellement, toutes ne bénéficient pas du système d’exploitation le permettant.

 

A lire sur lagazettedescommunes.com

Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% gratuit, indépendant et participatif.
En BREF

Fête des Lumières 2016 : la carte interactive

par Le Petit Bulletin. 1 085 visites. 1 commentaire.

Docu sur le Parc OL : un journaliste de France 5 agace Gérard Collomb

par Louis Tanca. 848 visites. 3 commentaires.

Effet François Fillon à Lyon : le juppéiste Michel Havard met entre parenthèses sa vie politique

par Rue89Lyon. 996 visites. Aucun commentaire pour l'instant.