Environnement  Société 

Vous avez un micropénis ? C’est peut-être à cause des pesticides

A l’âge adulte, un pénis mesurant moins de 7 cm en érection sera qualifié de micropénis. Hormis ses dimensions réduites, le micropénis (s’il n’est pas associé à une malformation) fonctionne normalement.

Une petite carotte (Cogdogblog/Flickr/CC)

Une petite carotte (Cogdogblog/Flickr/CC)

Mais pourquoi a-t-on un micropénis ? La cause peut être une exposition in utero à certains perturbateurs endocriniens (des « agents chimiques composés » responsables d’anomalies physiologiques et de reproduction).

Dans le peloton de tête des perturbateurs endocriniens susceptibles d’agir dès le stade fœtal : les pesticides.

Cela fait des années que Charles Sultan, professeur en endocrinologie pédiatrique au CHU de Montpellier, tente d’alerter l’opinion au sujet de cette « pollution fœtale ».

Joint au téléphone, le professeur Sultan persiste et signe « des deux mains ». Il fait le point sur ses travaux et observations :

  • « Si vous êtes un enfant d’agriculteur, vous avez quatre fois plus de chances d’avoir une malformation génitale » ;
  • « En trois ans et demi de travail, nous avons collecté 350 hypospadias [une autre malformation génitale, ndlr]. Environ 5% des cas sont d’origine génétique… Si vous éliminez les causes génétiques, il reste quoi ? L’environnement » ;
  • « Il y a une explosion des pubertés précoces en Languedoc-Roussillon [son terrain d’étude, ndlr] » ;
  • « Nous n’avons jamais eu autant de micropénis en consultation. »

Pour le pédiatre, il ne fait aucun doute que le fœtus est fortement soumis à une perturbation endocrinienne :

« Une étude finlandaise publiée il y a quelques semaines dans la revue Food and Chemical Toxicology révèle même la présence de pesticides dans le placenta. Avec 15 à 20 perturbateurs endocriniens dans chaque placenta étudié, et jusqu’à 46 pour la moitié d’entre eux. »

Lire l’article sur Rue89.

Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89
Rue89
Rue89, le pure-player d'information monté depuis Paris et sur lequel une équipe de journalistes lyonnais à pris modèle pour lancer Rue89Lyon.
En BREF

A Lyon, premier pic de pollution aux particules fines de l’automne

par Rue89Lyon. 1 087 visites. 3 commentaires.

Le plus gros squat de la Guillotière expulsé

par Laurent Burlet. 2 454 visites. 1 commentaire.

Salon des vins à Lyon : un happening exceptionnel autour de cuvées rares ou épuisées

par Antonin Iommi-Amunategui. 497 visites. Aucun commentaire pour l'instant.