Société 

Il suffit à Google de travailler une heure pour payer ses amendes

Google a annoncé ce mercredi qu’il allait se pourvoir devant la Cour suprême, plus haute juridiction des États-Unis. Pas question ici de concurrence déloyale ou de participation aux programmes d’espionnage de la NSA, mais d’une affaire de collecte de données, à l’arrachée, par ses Google Cars.

« A l’arrachée » est un ici euphémisme pour « espionnage massif et mondial ». Mais le terme légal que Google compte contester devant la Cour, c’est « mise sur écoute ».

Google amendes

pour payer les amendes, une heure suffit à Google © Keystone

En 2007, la firme de Mountain View envoie ses voitures équipées de matériel photographique sillonner les routes du monde entier pour abreuver en images son nouveau service de cartographie, Google Street View.

Sauf qu’une petite ligne de code à la fonction bien curieuse s’est glissée dans le dispositif. Son rôle : capter et pénétrer les réseaux Wi-Fi ouverts et y siphonner les données relatives aux personnes connectées sur ces réseaux. Identité des internautes, historiques de navigation – voire informations bancaires – ont ainsi été pompées dans les tubes de Google puis recrachées dans ses services de publicités ciblées.

Lire la suite sur Rue89

Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89
Rue89
Rue89, le pure-player d'information monté depuis Paris et sur lequel une équipe de journalistes lyonnais à pris modèle pour lancer Rue89Lyon.
En BREF

Fête des Lumières 2016 : la carte interactive

par Le Petit Bulletin. 1 066 visites. 1 commentaire.

Docu sur le Parc OL : un journaliste de France 5 agace Gérard Collomb

par Louis Tanca. 825 visites. 3 commentaires.

Effet François Fillon à Lyon : le juppéiste Michel Havard met entre parenthèses sa vie politique

par Rue89Lyon. 994 visites. Aucun commentaire pour l'instant.