Elections municipales 2014  Politique 

[CARTE 2014] L’abstention à Lyon, la grande adversaire des candidats

actualisé le 01/04/2014 à 15h49

Il paraîtrait que les deux élus préférés des citoyens sont le président et le maire. Pourtant, le premier tour des élections municipales a été marqué par une importante abstention. Tous les candidats bataillent contre elle autant qu’entre eux. Observons sur une carte les points froids du scrutin.



Mode d’emploi
Cette carte interactive permet de constater aisément l’évolution de l’abstention dans votre propre rue en zoomant sur votre quartier et en cliquant sur le bureau de vote qui est le vôtre. Vous trouverez en prime l’adresse du lieu où vous pourrez aller voter dimanche prochain.

Si l’on compare la carte de l’abstention 2014 avec celle de l’abstention au premier tour des élections municipales de 2008, on constate qu’elle a légèrement baissé, passant de 45,1% en 2008, elle s’élève à 43,91% en 2014.

Quasi similaire, toujours importante, donc.

Le constat ne doit pas occulter la très grande diversité des situations : 72,31% des inscrits se sont abstenus dans le bureau de vote du groupe scolaire Louis Pasteur, 11, rue Narvik, dans le 8e (où nous sommes allés faire un reportage entre les deux tours), contre une abstention bien moindre, de 32,32% dans le bureau du groupe scolaire situé rue Joliot Curie, dans le 5e.

Le bureau de vote du 8e a donc battu le record lyonnais de 2008, où le plus fort taux d’abstention se trouvait dans le 9e, à la Duchère, avec 71% (groupe scolaire Les Anémones, au 238 avenue du Plateau). Le plus faible taux se trouvait une fois encore dans le 5e avec 33,5% d’inscrits qui se sont abstenus (dans le groupe scolaire Ferdinand Buisson, au 1 rue Benoist Mary).

 

Plus on vote ici, moins on vote là

La césure entre bureau à forte abstention et bureau à forte participation tendrait même à croître : en effet de nombreux bureaux de vote qui enregistraient une abstention forte en 2008 voit celle-ci augmenter en 2014. A l’inverse, dans de nombreux bureaux de vote où l’abstention était faible ou moyenne en 2008, elle a diminué en 2014.

Exemples : le bureau du groupe scolaire Les Géraniums, rue Beer-Sheva dans le 9e, enregistrait en 2008 un taux d’abstention de 62,62%, et de 69,42% en 2014, soit presque 7 points supplémentaires. Dans le groupe scolaire Alphonse Daudet, rue Charles Porcher dans le 9e encore, l’abstention était de 58,29% en 2008 et de 68,25% en 2014, soit quasiment dix points de plus.

En revanche, dans le bureau du gymnase Louis Chanfray, avenue Casimir Perrier dans le 2e, l’abstention a diminué de 8 points, passant de 44,56% en 2008 à 36,74% en 2014. Même constat au bureau de vote du complexe sportif Tronchet dans le 6e, où l’abstention passe de 44,48% en 2008 à 40,18% en 2008.

 

Pour qui les abstentionnistes peuvent-ils voter ?

Tous les candidats appellent les citoyens à se rendre aux urnes, imaginant que les votes manquant dans les urnes pourraient leur être favorable. Le 5e est justement l’arrondissement que le candidat UMP-UDI, Michel Havard, espère encore ravir à Gérard Collomb. Le maire PS de Lyon, bien qu’il soit en bonne voie pour être réélu sur l’ensemble de la ville, n’aura pas eu la victoire franche et flamboyante espérée, n’obtenant aucun arrondissement dès le premier tour, contrairement à la droite qui compte déjà le 6e dans son escarcelle. Mais Michel Havard trouvera-t-il encore des réserves de voix, dans le 5e et ailleurs ? Ce sont les électeurs de gauche qui se sont le moins mobilisés.

Dans le 8e, où Christophe Boudot a fait le meilleur score du FN sur la ville (18,45% des voix), on relève donc le plus fort taux d’abstention. Les candidats appellent à faire barrage, mais même chez les colistiers du maire socialiste sortant, Christian Coulon, on n’y croit pas forcément. L’un d’eux nous confie :

« Le réveil, le sursaut républicain et tout ça, je n’y crois pas du tout. On va devoir bosser avec au moins deux personnes du FN qui vont être élues, c’est tout ce que je constate ».

 

Les chiffres de l’abstention par arrondissement

Classement des arrondissements où l’on a le moins voté en 2014 :

Sans surprise, on retrouve le même tiercé dans l’ordre pour les arrondissements à plus forte abstention : 8e, 9e, 7e. Mais tous les arrondissements enregistrent une légère baisse. L’abstention dépasse les 50% dans 43 bureaux de vote sur 288, répartis essentiellement dans les 7e, 8e, et 9e arrondissement, à l’exception de trois bureaux dans le 3e, deux bureaux dans le 5e et un bureau dans le 6e. Ce nombre est en baisse par rapport  à celui de 2008, où 63 bureaux enregistraient une abstention supérieure à 50%.

 

Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% gratuit, indépendant et participatif.
En BREF

Les archives de Lyon ont besoin de vos photos de mariage

par Rue89Lyon. 455 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

« Tous unis, tous solidaires » ou le Bon Coin du bénévolat lyonnais

par Rue89Lyon. 417 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Orhane : dis-moi où tu habites, je te dirai si tu subis bruit et pollution de l’air

par Rue89Lyon. 1 654 visites. 2 commentaires.