Elections municipales 2014  Politique 

Lyon 2014 : Gérard Collomb et Michel Havard se tiennent par la barbichette

actualisé le 17/03/2014 à 12h06

Tandis que laborieusement nous étions en train de scruter les projets, pour une nouvelle application de comparaison des programmes des candidats à la mairie de Lyon, arrondissement par arrondissement (à paraître ce vendredi) et que nous constations les similitudes des divers programmes, Olivier Brachet a dégainé.

Le directeur de campagne de Gérard Collomb, maire PS briguant un troisième mandat, s’est lancé dans une accusation de plagiat en direction de l’adversaire UMP-UDI, Michel Havard :

« Nous avons découvert avec étonnement les documents diffusés par les équipes du candidat UMP dans les 9 arrondissements de Lyon. Ces documents sont de grossiers copier/coller de nos projets d’arrondissement édités trois semaines plus tôt, parfois exactement dans les termes que nous utilisons pour formuler notre programme. »

On remarquait également de notre côté la convergence des intérêts des deux candidats PS et UMP-UDI vers les mêmes espaces patrimoniaux et équipements publics (les écoles du 3è arrondissement, l’amphithéâtre des 3 Gaulles, la place des Terreaux…). L’équipe de campagne de Gérard Collomb a même fini par lister l’ensemble des similitudes (environ 70) s’étalant sur dix pages.

Ce devant quoi l’équipe de campagne de Michel Havard a manqué aujourd’hui de s’étrangler. Avant de répondre :

« Gérard Collomb n’est pas propriétaire de la ville, nous aussi nous travaillons sur les dossiers municipaux. Nous savons quelle école a besoin d’une rénovation urgente ou pas. Forcément vous allez trouvez des points qui se ressemblent. Et ce sera peut-être même aussi le cas avec les programmes du Front de gauche ou du FN. Là, ils sont en mode panique, chez Gérard Collomb. »

gerard-collomb-meeting-23fev2014

Gérard Collomb lors de son meeting de campagne le 23 février 2014, au multiplexe Pathé Vaise.

 

Métro, Boudot…

Et chez Michel Havard, on persiste, en ajoutant ce mardi matin sur le site du candidat un onglet « plus clair » permettant de lire les projets par arrondissement, et on signe aussi : « nos programmes sont différents, en matière de sécurité, de transports… ».

Et s’ils ne l’étaient pas, Gérard Collomb s’est chargé de les rapprocher en proposant, lui aussi, alors qu’il ne l’avait jamais évoqué jusqu’alors durant ses deux mandats de maire, l’étude de la création d’un métro (entre le Vieux Lyon dans le 5è arrondissement et la commune de Tassin-la-Demi-Lune pour le maire sortant ; entre Saint-Paul et Part-Dieu pour le candidat UMP).

De la même façon, l’actuel maire de Lyon, lors de la présentation de son projet pour la ville, ce jeudi 27 février, a annoncé le lancement d’une application mobile permettant de signaler de façon immédiate des incivilités vécues/vues dans l’espace public, gadget que Michel Havard avait lui-même promis, sous cette forme ou à peine différente, le 23 janvier dernier.

Sur ce thème de la sécurité, sur lequel il n’aurait certainement pas aimé passé pour négligeant, Christophe Boudot, le candidat FN à Lyon, s’était lui aussi plaint d’avoir été plagié par Michel Havard.

Michel Havard candidat pour Lyon. Crédit : Pierre Maier

Michel Havard présente un programme centriste pour Lyon, le 23 janvier 2014. Crédit : Pierre Maier.

 

… et dodo ?

Nous écrivions déjà au moment du (lent) démarrage de cette campagne que les deux candidats, PS et UMP, en centristes assumés, semblent globalement d’accord sur la façon de mener la ville et le pari à relever : faire de Lyon une grande métropole visible à l’échelle européenne tout en restant une ville vivable pour ses habitants.

La question se pose pour le candidat UMP du choix du positionnement politique : les électeurs ne vont-ils pas, en le voyant sans loupe comme une copie, lui préférer l’original ? Michel Havard compte par ailleurs sur un vote qui sanctionnerait le gouvernement socialiste et privilégierait donc un candidat de droite. Mais l’actuel maire affiche un bilan mastodonte sur lequel il appuie toute sa campagne, ne se privant évidemment pas de l’avantageuse prime au sortant.

Pendant ce temps-là, les écologistes égrainent leurs propositions mais semblent au moins aussi largement préoccupés par l’entre-deux-tours et l‘éventuel rapprochement avec la liste PS. Les candidats Front-de-gauche/GRAM, quant à eux, planchaient encore il y a dix jours sur un programme et un site Internet communs.

Gérard Collomb n’a jamais caché vouloir une campagne très courte : tous ses challengers sont en train de l’exaucer.

 

> Mise à jour ce mercredi 5 mars avec l’évocation des similitudes listées par l’équipe de campagne de Gérard Collomb.

 

Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% gratuit, indépendant et participatif.
En BREF

La piscine de Gerland rouvrira finalement en attendant le futur bassin promis

par Rue89Lyon. 469 visites. 1 commentaire.

Les archives de Lyon ont besoin de vos photos de mariage

par Rue89Lyon. 537 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

« Tous unis, tous solidaires » ou le Bon Coin du bénévolat lyonnais

par Rue89Lyon. 459 visites. Aucun commentaire pour l'instant.