Société 

A Grenoble, la vie en écoquartier : « C’est beau mais y a plein de bestioles »

Les habitants de l’écoquartier de Bonne, à Grenoble, « posent problème » : certains ne se font pas à leurs appartements « verts », et doivent s’adapter aux innovations que des experts ont imaginé sans les consulter.

L'écoquartier de Bonne à Grenoble

L’écoquartier de Bonne à Grenoble Crédits : Simdaperce/Wikimedia Commons/CC)

Madame B., 42 ans, a emménagé en 2009 dans l’écoquartier de Bonne, implanté sur une ancienne friche militaire de Grenoble.

Pour elle, c’est l’opportunité de se rapprocher du centre-ville et de quitter L’Arlequin, quartier emblématique des années 60 en banlieue grenobloise. Comme beaucoup de ses nouveaux voisins, elle attendait ce changement de résidence depuis plusieurs années.

Lorsqu’elle arrive dans son nouveau logement, elle découvre non sans surprise des nouveautés pour le moins intrigantes :

  • une façade végétalisée sur le balcon,
  • des interrupteurs coupeurs de veille dans le salon,
  • un lino écologique en marmoléum,
  • un nouveau type de ventilation appelé double-flux,
  • un nouveau système de chauffage.

Le bailleur social n’a d’ailleurs pas caché son enthousiasme. C’est une chance d’habiter dans un bâtiment aussi innovant, qui protège la planète. « Avec tous les efforts que nous avons fait jusqu’à présent, aux habitants maintenant d’en prendre soin ! »

Les écoquartiers sont encore peu connus du grand public. Pourtant, sous l’impulsion des lois Grenelle (2008) et des nouvelles réglementations thermiques, ils fleurissent sur l’ensemble du territoire.

Avec plus de 550 projets en cours et 300 000 logements en chantier, ces nouveaux quartiers « verts » et « écolos » s’affichent désormais comme la nouvelle mode urbaine du moment.

Et cette mode n’est pas seulement technique ou constructive, elle est surtout et avant tout sociale.

Car c’est toute une nouvelle manière d’habiter qui est imaginée dans ces nouveaux quartiers.

Mais qu’en disent les habitants ? Comment vivent-ils au quotidien ces nouveaux bâtiments « verts » et la multitude d’innovations qui s’y trouve ?

J’ai enquêté dans un bâtiment social du premier écoquartier de France à Grenoble, lauréat du « Grand concours national » organisé en 2009 par le Ministère de l’Ecologie.

« Les araignées sur le balcon, c’est flippant »

Madame B. ne comprend pas pourquoi la façade végétalisée, dont l’objectif environnemental est de limiter les surchauffes l’été, est installée aussi près de son balcon. Quelque peu agacée, elle explique :

« C’est magnifique, du lierre, on a du lierre qui pousse de partout. Il m’envahit mais bon c’est un mur végétal, il paraît que c’est très beau.

Mais en attendant, il y a plein d’araignées, plein de bestioles. Ça fait franchement crade. Et toutes les petites bêtes qui vont avec…

Donc moi, je mets du produit spécial, parce que franchement les araignées sur le balcon, super, quoi, c’est un peu flippant. ».

Et lorsque que Madame B. découvre un jour une limace en train de faire la sieste au soleil dans sa cuisine, la riposte monte d’un cran.

La suite sur Rue89

Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89
Rue89
Rue89, le pure-player d'information monté depuis Paris et sur lequel une équipe de journalistes lyonnais à pris modèle pour lancer Rue89Lyon.
En BREF

Orhane : dis-moi où tu habites, je te dirai si tu subis bruit et pollution de l’air

par Rue89Lyon. 1 500 visites. 2 commentaires.

Contre l’A45, une première fête pour relancer la mobilisation

par Rue89Lyon. 1 013 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

A Lyon, une petite manif de rentrée contre la loi travail

par Laurent Burlet. 2 411 visites. Aucun commentaire pour l'instant.