Actualité 

A Lyon, une manifestation pour le droit à l’avortement ce week-end

actualisé le 01/02/2014 à 10h51

Ce week-end du 1er et 2 février, on battra le pavé lyonnais. Le collectif pour la défense de l’IVG, porté à Lyon par le planning familial du Rhône mais aussi de multiples associations, partis politiques et syndicats, a appelé à manifester ce 1er février à 14h30 au départ de la place des Terreaux contre la mise en danger du droit à l’IVG  (interruption volontaire de grossesse) partout en Europe, en soutien aux manifestations en Espagne.

Dans la ligne de mire du collectif :  la proposition de loi du gouvernement Rajoy de n’autoriser l’avortement que dans trois situations :

  • Un danger psychologique ou physique encouru par la femme, dont le diagnostic devra être posé par deux médecins différents, n’exerçant pas dans l’établissement où l’avortement aura lieu.
  • Le viol, dans le cas où la victime aura déposé une plainte.
  • Une malformation foetale, confirmée par deux rapports médicaux, l’un portant sur la mère et l’autre sur le foetus.

La proposition de loi oblige également une mineure à avorter avec l’accord de ses parents.

Mais c’est également la situation qui se généralise en Europe que les manifestants comptent dénoncer : les attaques successives sur le droit à avorter en France (notamment  l’amendement UMP déposé le 20 janvier 2014 visant à dérembourser l’IVG), et en Europe, au sein de la législation communautaire ou dans les pays membres.

Le groupe dénonce le rejet du rapport Estrela par le parlement européen en décembre, visant à instaurer des conditions favorables d’accès à l’avortement et des initiatives de santé sexuelle plus large, comme l’éducation sexuelle. Ils pointent également les pays d’Europe dans lesquels l’avortement est difficile d’accès, comme en Pologne ou en Irlande.

Plus généralement, la manifestation se donne pour but de se dresser contre le « climat haineux contre l’avortement mais aussi contre l’égalité des droits entre les sexualités et contre les analyses basées sur la notion de genre« .

Le lendemain, dimanche 2 février est prévue une autre manifestation, celle du collectif « Manif pour Tous », qui lutte contre ce qu’ils nomment « les idéologies » du genre, entre autres.

 

Les signataires de l’appel à manifester et membres du collectif pour la défense de l’IVG :

Associations : Aides, Association des Parents Gay et Lesbiens, Aris-Centre LGBTI, Association Rimbaud, ATTAC Rhône ,
Autodéfense et Autonomie, Cabiria, Collectif Lesbien Lyonnais, Decla, Femmes égalité, Femmes solidaires du Rhône, Frisse, Homosexualités et Socialisme, Le couvent des 69 Gaules, Lesbian and Gay Pride- Lyon , Ligue des Droits de l’Homme, Moove !, Osez le Féminisme 69, Planning Familial du Rhône, SOS Racisme-comité du Rhône, Warning.

Syndicats : CGT Santé, FSU 69, Solidaires, Unef Lyon,

Partis politiques : Coordination des Groupes Anarchistes, Fédération Départementale du Parti des Radicaux de Gauche, Front de Gauche, GRAM, Jeunes Ecologistes de Lyon, Jeunes Radicaux de Gauche, Lutte Ouvrière, Nouveau Parti Anticapitaliste, Fédération départementale du Parti Socialiste.

Partager cet article