Cultures  Économie  Vigies 

« Il est où le cable ? » : La fibre optique, tout un poème

SUR RUE89

Témoignage et désespoir / L’aventure de l’installation de la fibre optique chez Xavier de La Porte, racontée par le chroniqueur de France Culture.

Ce que je ne comprends pas, c’est que ça avait bien commencé. Le type avait le nom d’un écrivain et critique de la Quinzaine littéraire. Alors forcément, ça m’a mis dans de bonnes dispositions. Et, puis quand je l’ai appelé, il a répondu tout de suite :

« Oui oui, quand êtes-vous disponible ? Je peux venir dès demain. Oui oui je connais l’immeuble. Eh bien à demain. Au revoir Monsieur. »

« Vous surfez comme à Waïkiki »

Le lendemain, il arrive à l’heure. Il n’avait pas la tête de l’écrivain et critique de la Quinzaine, mais il était sympathique et il m’a tout expliqué avec une limpidité enthousiasmante :

« Voilà monsieur, moi, je travaille pour SFR, nous avons tiré la fibre optique jusqu’à votre immeuble et maintenant, pendant quelques mois, nous sommes prioritaires pour proposer des raccordements aux particuliers, avant que les low-cost, genre Free et tout ça, n’arrivent avec leur proposition aux rabais [il a dit ça avec un air de dédain, très très méprisant]. La fibre optique [a-t-il repris doctement] c’est Internet à la vitesse de la lumière, vous avez à peine choisi votre film qu’il est déjà téléchargé, ça file, c’est fluide, vous surfez comme à Waïkiki…. Vous êtes déjà abonné SFR pour votre téléphone ? Paf paf, dix euros de moins sur l’abonnement ».

Bref, au bout de dix minutes j’étais convaincu. On prend rendez-vous, un technicien va venir faire le raccordement :

« C’est rien, un câble qu’on tire, on branche la box, on vérifie que ça marche, en deux heures c’est réglé, et ensuite, à vous le Cyberespace, vous allez vous sentir léger, vous allez voler, c’est Gravity à domicile, wahou. »

A l’étage, à la cave, pas de cable

Tout a très bien commencé donc. Ça ne pouvait que bien se passer. Sauf que.

« Il est où le câble ? Je vois pas le câble. C’est bizarre ça. Ça devrait partir vers le haut. Pas vers le bas. Vous avez pas d’autre fourreau ? »

Ça, c’est le technicien, accompagné de son inévitable ado en formation et dégoûté d’être là. Il était 14h. Eh bien à 17h, on n’avait toujours pas trouvé le câble. On a cherché dans le local technique de l’étage, pas de câble, à l’étage supérieur, pas de câble. On est descendus à la cave, pas de câble. Alors, ils ont démonté toutes les prises téléphone et télé de l’appartement, pas de câble. Et moi ?

« Mais je ne comprends pas, on vous dit pas où le câble ? C’est dingue, vous arrivez comme ça et on vous dit rien ?

– Ah ben non, mais nous on est pas SFR, on est des sous-traitants. Nous, on nous dit tu vas là à telle heure, et tu raccordes, on y va et on voit, et à chaque fois c’est différent. Pas plus tard que ce matin, je suis arrivé, il fallait 50m de câble, j’en avais que 30, on sait jamais sur quoi on tombe. Bon là, chez vous, il va falloir passer par l’extérieur, percer et tirer un câble.

– Mais tirer un câble d’où puisque vous ne savez pas où il est le câble ?

– Ah non mais ça on va trouver. Bon j’appelle SFR. »

 

Lire la suite sur Rue89.

Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89
Rue89
Rue89, le pure-player d'information monté depuis Paris et sur lequel une équipe de journalistes lyonnais à pris modèle pour lancer Rue89Lyon.
En BREF

Orhane : dis-moi où tu habites, je te dirai si tu subis bruit et pollution de l’air

par Rue89Lyon. 1 558 visites. 2 commentaires.

Contre l’A45, une première fête pour relancer la mobilisation

par Rue89Lyon. 1 016 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

A Lyon, une petite manif de rentrée contre la loi travail

par Laurent Burlet. 2 416 visites. Aucun commentaire pour l'instant.