Elections municipales 2014  Politique 

A Villeurbanne, les écolos alliés au reste du Front de gauche mèneront campagne contre le PS

actualisé le 17/03/2014 à 15h45

Pour les élections municipales, le Front de gauche est décidément à géométrie très variable. A Lyon et Villeurbanne, les configurations diffèrent fortement. Dans les deux cas, le choix du PC a été le facteur clé. Une constante également : l’alliance impossible entre communistes et écolos.

A Lyon, pour le premier tour des municipales, le PC n’a pas voulu de liste commune avec le PS. A quelques voix près, les communistes ont voté pour le Front de gauche, soit le regroupement des communistes et des partisans de Mélenchon (Parti de gauche) associés à d’autres petits partis comme Gauche unitaire. Ils ont depuis fait alliance avec le Gram de Nathalie Perrin-Gilbert. Quant aux écolos d’Europe Ecologie Les Verts (EELV), ils préfèrent partir sous leur propre couleur, mettant notamment en avant leurs différences avec le PC. Il y aura donc deux listes à gauche de celle menée par Gérard Collomb.

A Villeurbanne, le PC a choisi à 70% l’union avec le maire PS sortant Jean-Paul Bret. Ce qui n’a pas été du goût de leurs alliés du Front de gauche, mélenchonistes en tête.

 

L’écolo Vessiller avec le Front de gauche (moins le PC) et le COVRA

A la gauche du PS, des discussions ont abouti ce jeudi 12 décembre à un rassemblement autour de la candidature de Béatrice Vessiller. Après avoir été évincée de la majorité, la conseillère municipale et conseillère générale écologiste mène depuis plusieurs mois une campagne contre le maire sortant.

Ce sont également adjoints les militants du COVRA. Le Collectif Villeurbannais pour un Rassemblement Antilibéral (d’où COVRA) est l’un des rares survivants des collectifs antilibéraux créés à l’occasion de la campagne contre la constitution européenne en 2005.
On y retrouve des militants du PC, des Alternatifs, du Parti de gauche et des non encartés. Une liste COVRA avait recueilli près de 6% des voix aux élections municipales de 2008.

 

Ambiance au Front de gauche

Le PC a très peu goûté l’utilisation du label Front de gauche et l’a fait savoir dans un communiqué de presse.
Les élus communistes villeurbannais estiment qu’il ne s’agit pas du Front de gauche :

« Ce n’est que le Parti de Gauche, le Covra et quelques groupuscules, qui participent à cette liste ».

Et dire que tout ce petit monde est censé menée une bataille commune pour les élections européennes. Ambiance garantie durant la campagne municipale et pour les retrouvailles.

Partager cet article

L'AUTEUR
Laurent Burlet
Laurent Burlet
Journaliste à Rue89Lyon - politique - questions sociales - écologie.
En BREF

Une marche à Lyon pour la journée de lutte contre le sida

par Rue89Lyon. Aucun commentaire pour l'instant.

Au Forum de l’entrepreunariat, bien-être et zénitude du porteur de projet

par Rue89Lyon. Aucun commentaire pour l'instant.

Cour d’appel de Lyon : l’affaire du Center Parcs de Roybon renvoyée en décembre

par Rue89Lyon. 562 visites. 1 commentaire.