Vigies 

Kem One : Face au « manque de volonté politique », la CGT suspend son projet de reprise

SUR LEPROGRES.FR

Dans un communiqué diffusé jeudi soir, le syndicat annonce qu’il suspend son plan de continuation du groupe chimique qui emploie 1 300 personnes en France notamment à Lyon où se trouve son siège social, à Saint-Fons et à Balan.

« Manque de volonté politique, absence de communauté d’intérêts, manque d’attrait pour un actionnariat vertueux et défaut de management crédible, les fondamentaux du projet Phoenix ne sont pas réunis », estime la CGT qui ne portera pas au tribunal de commerce son plan.

Il ne reste donc plus que deux candidats en lice pour la reprise de Kem One : l’industriel Alain de Krassny, propriétaire du groupe autrichien Donau Chimie et le fonds d’investissement américain Open Gate Capital. Le tribunal de commerce de Lyon se prononcera le 12 décembre.

A lire sur leprogres.fr

Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% gratuit, indépendant et participatif.
En BREF

[Tribune] Comment faire gagner en légitimité le fonctionnement de l’Union Européenne ?

par Tribune. Aucun commentaire pour l'instant.

Le « fact-checking » pour rétablir la vérité ?

par Rue89Lyon. 216 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Manif du GUD interdite : combien de militants d’extrême droite dans les rues de Lyon ?

par Rue89Lyon. 2 870 visites. 3 commentaires.