Société 

Crise à Lyon 2 : Mayaud lance la contre-offensive

actualisé le 13/12/2013 à 10h07

Il était resté muet depuis les incidents du 21 novembre, où la tenue d’un congrès élargi avait été empêchée par des étudiants contestataires et l’intervention des forces de l’ordre. Ce vendredi, le président a décidé de prendre la parole et a organisé une conférence de presse pour cela, avant deux assemblées.

« Ce qui se passe à Lyon 2 est bien plus complexe que ce qui en est dit », avertit Jean-Luc Mayaud.

Avant de reconnaître qu’il y a actuellement « des problèmes de gouvernance » et un « contexte d’inquiétude ».

Mais concernant la gouvernance, les choses avancent selon le président de Lyon 2 puisque les Vice-présidents démissionnaires devraient être remplacés d’ici noël :

« Je suis en train de régler les choses. Cela demande du temps car il faut à mi-parcours mobiliser des volontaires pour mener cet établissement dans un contexte difficile. Celui de la création d’une communauté d’universités et d’établissements (CUE). »

Jean-Luc MayaudJean-Luc Mayaud. ©Leïla Piazza / Rue89Lyon

 

La communauté d’université ? « Rien n’est acté »

En effet, selon lui, « il y a urgence », puisque la loi Fioraso qui mène à la création de CUE doit être appliquée avant le 22 juillet 2014. Cette loi est aujourd’hui critiquée par des étudiants contestataires qui ont réuni 600 personnes en AG. Ce vendredi matin à la Doua, une centaine s’était donné rendez-vous  pour accueillir la ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche, Geneviève Fioraso.

Concernant l’application de cette réforme, certains reprochent à Jean-Luc Mayaud son opacité. Il répond que non, il avait justement l’intention d’en parler au congrès élargi qui devait se tenir le 21 novembre. Jean-Luc Mayaud pointe des « inquiétudes et sur-interprétations », faisant référence à la crainte de fusion des formations qui font doublon entre les différentes universités de la CUE :

« S’il y aura une communauté fusionnée, il n’y aura pas d’université fusionnée. Personne n’en veut. »

Et surtout, surtout, pas d’inquiétude, « pour l’instant, rien n’est acté ». Pour le moment, les dix groupes de travail en seraient à pointer « les divergences et convergences ».

Concernant la situation financière de l’université, Jean-Luc Mayaud reste sur sa position : il ne faut pas être alarmiste. Par exemple, alors que la presse a affirmé que le budget de l’université 2013 avait dû être revu à la baisse de 6%, il soutient qu’en fait la baisse était seulement de 2%. Pas « catastrophique », donc.

 

Congrès, assemblées et conférences de presse

En tout cas, l’heure semble à l’affolement à Lyon 2.

Le président promet qu’il convoquera bientôt un nouveau congrès élargi pour communiquer sur ces questions. Et la semaine prochaine, il organisera « deux assemblées de personnels et étudiants de l’université Lyon 2 ».

Echaudé par les articles de presse expliquant qu’il avait refusé de répondre aux questions des journalistes, Jean-Luc Mayaud promet même une nouvelle conférence de presse.

Il semblerait donc que, face à la crise qui secoue l’université, l’équipe présidentielle a (enfin) décidé de se lancer dans la bataille de la communication. Concernant le fond du problème, à savoir l’application des loi LRU et Fioraso, il faudra par contre attendre.

 

 

 

Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% gratuit, indépendant et participatif.
En BREF

Une marche à Lyon pour la journée de lutte contre le sida

par Rue89Lyon. Aucun commentaire pour l'instant.

Au Forum de l’entrepreunariat, bien-être et zénitude du porteur de projet

par Rue89Lyon. Aucun commentaire pour l'instant.

Cour d’appel de Lyon : l’affaire du Center Parcs de Roybon renvoyée en décembre

par Rue89Lyon. 521 visites. 1 commentaire.