Vigies 

Les Atelières ou ex-Lejaby ont encore du mal à trouver leur modèle économique

SUR 20MINUTES.FR

A l’automne 2012, Clarence, jeune Isérois de 22 ans, débarquait à Villeurbanne pour se lancer dans Les Atelières. Comme lui, 29 coupeurs et couturiers de tous âges relevaient le défi de créer un atelier de façonnage de lingerie de luxe «made in France».

Un an plus tard, les carnets de commandes sont pleins et une dizaine de grandes marques et créateurs (Lejaby, Zahia Dehar, PSR…) ont fait appel aux petites mains de l’atelier pour confectionner leurs produits haute-couture. Mais le sort des Atelières, auxquelles Le Rize consacre une soirée ce jeudi, est loin d’être scellé, constate 20minutes.fr.

« On n’arrive pas à produire dans les temps. Aujourd’hui, si on veut réussir, on a tout un modèle de production à inventer pour rentabiliser notre fabrication en petites séries», explique la PDG des Atelières.

Fin 2013, le déficit de l’atelier pourrait frôler les 400 000 euros. Pour le combler, les Atelières viennent de lancer une campagne de recapitalisation ciblée sur les personnes soumises à l’ISF soucieuses de défiscaliser. Objectif : trouver 500 000 euros dans les prochains mois.

A lire sur 20minutes.fr

 

 

 

Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% gratuit, indépendant et participatif.
En BREF

La piscine de Gerland rouvrira finalement en attendant le futur bassin promis

par Rue89Lyon. 496 visites. 1 commentaire.

Les archives de Lyon ont besoin de vos photos de mariage

par Rue89Lyon. 579 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

« Tous unis, tous solidaires » ou le Bon Coin du bénévolat lyonnais

par Rue89Lyon. 470 visites. Aucun commentaire pour l'instant.