Vigies 

Nucléaire : encore un incident à Tricastin

actualisé le 04/11/2013 à 11h55

Des traces de poudre d’oxyde d’uranium, « très faiblement radioactif », ont été relevées jeudi matin sur le site Areva du Tricastin, dans la Drôme, après une « légère fuite » d’un tuyau qui n’a produit « aucune contamination externe », a annoncé le géant français du nucléaire.

« Chimiquement stable et incombustible, l’oxyde d’uranium est obtenu à l’issue du processus d’enrichissement de l’uranium en vue d’une utilisation ultérieure. Il est très faiblement radioactif, trois fois moins que l’uranium naturel », souligné une porte-parole d’Areva auprès de l’AFP (via France3 Paca). De premières analyses « sur la quinzaine de salariés ayant travaillé à proximité de la zone « indiquent une absence de contamination externe », précise Areva dans un communiqué.

La fuite de poudre d’oxyde d’uranium de jeudi matin fait suite à une série d’incidents qui ont touché le site nucléaire du Tricastin ces dernières semaines. Le 7 octobre, trois salariés de la centrale nucléaire du site avaient été touchés par des effluents liquides radioactifs lors de l’explosion d’une pompe hydraulique.

Le 16 septembre, l’ASN avait annoncé avoir demandé à EDF une surveillance renforcée des eaux souterraines de la centrale nucléaire et d’identifier la cause d’une « présence anormale » de tritium, de l’hydrogène faiblement radioactif.

A lire sur France3 Provence Alpes

Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% gratuit, indépendant et participatif.
En BREF

A Lyon, premier pic de pollution aux particules fines de l’automne

par Rue89Lyon. 1 078 visites. 3 commentaires.

Le plus gros squat de la Guillotière expulsé

par Laurent Burlet. 2 442 visites. 1 commentaire.

Salon des vins à Lyon : un happening exceptionnel autour de cuvées rares ou épuisées

par Antonin Iommi-Amunategui. 489 visites. Aucun commentaire pour l'instant.