Vigies 

Lyon-Turin : série de recours contre la déclaration d’utilité publique

Une «question de bon sens». Selon les opposants de la ligne ferroviaire Lyon-Turin, le premier ministre n’aurait jamais dû signer en août la déclaration d’utilité du projet «sans avoir eu totalement connaissance du dossier». Pourtant, Jean-Marc Ayrault l’a fait.

C’est la raison pour laquelle ils déposeront ce mardi trois recours auprès de Matignon.

«Au bout de deux mois, si la déclaration d’utilité publique n’est pas retirée, nous saisirons le Conseil d’État», prévient l’avocat Gilles Devers.

«Cette déclaration est entachée d’irrégularités graves», à commencer par «une gestion des deniers publics non rationnelle», annonce Daniel Ibanez, chef de file des opposants.

A lire sur 20minutes.fr

Partager cet article