Actualité 

« No es una crisis » : le webdocumentaire lyonnais qui plonge dans la crise à Madrid

« Et si la crise économique n’en était pas vraiment une ? Et si la crise était aussi le moment rêvé pour repenser et questionner nos démocraties occidentales » Telles sont les interrogations qui dominent le webdoc « No es una crisis » sur la crise en Espagne. Première production de la société de production lyonnaise, la Société des Apaches.

« En 2011, nous nous sommes rendus à Madrid. A l’époque, les médias relayaient l’apparition des « indignés espagnols » : on nous décrivait alors une nouvelle forme de mouvement social, horizontale, dégagée de toute appartenance traditionnelle. Un mouvement qui prenait appui sur les réseaux sociaux pour se coordonner, s’inspirant de ce qui s’était passé quelques mois plus tôt lors des printemps arabes. »

C’est ainsi que les auteurs du webdocumentaire « No es una crisis », Fabien Benoit et Julien Malassigné, décrivent l’origine de leur projet.

Ce webdocumentaire est donc une plongée dans la crise espagnole, dans toutes ses dimensions économiques mais aussi politiques. « No es una crisis » propose d’explorer, à Madrid, la réalité d’une « capitale européenne soumise à une politique de rigueur drastique ». Mais aussi les conséquences de cette crise, avec le mouvement des indignés. L’objectif ?

« Révéler comment une société civile pouvait se mobiliser, au-delà des âges, des classes ou des appartenances partisanes, pour résister à ce qui s’apparente à une curée, et repenser le fonctionnement de la démocratie. »

A voir ici

 

 

Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% gratuit, indépendant et participatif.
En BREF

Une marche à Lyon pour la journée de lutte contre le sida

par Rue89Lyon. Aucun commentaire pour l'instant.

Au Forum de l’entrepreunariat, bien-être et zénitude du porteur de projet

par Rue89Lyon. Aucun commentaire pour l'instant.

Cour d’appel de Lyon : l’affaire du Center Parcs de Roybon renvoyée en décembre

par Rue89Lyon. 573 visites. 1 commentaire.