Actualité 

Dans le Vieux Lyon, les coups de poing de l’extrême droite contre la Maison des Passages

Ce vendredi soir, dans le Vieux Lyon, la Maison des Passages organisait une rencontre « poétique », intitulée « Des voix s’élèvent contre le fascisme ordinaire ».

Parmi les lecteurs, le magistrat Albert Levy, l’horloger de Saint-Paul, Philippe Carry, la sociologue Jacqueline Costa-Lascoux, ainsi que l’avocat Bertrand Sayn. Ces derniers ont lu des textes de Robert Anthelme, de Primo Levi ou d’Aimé Césaire. Les lectures étant entre-coupées d’intermèdes musicaux, guitare, chant et percussions.

Cette rencontre a réuni une cinquantaine de personnes : des militants politiques de gauche, des responsables d’associations et quelques élus socialistes. Bref, à la Maison des passages, ce vendredi soir, ce n’était pas un rassemblement de « l’extrême gauche antifa ».

Vers 19h45, alors que la soirée avait à peine commencé, une vingtaine d’individus ont essayé de pénétrer dans la salle de spectacle de la Maison des Passages.

Une des personnes qui surveillait l’extérieur a juste eu le temps de fermer la porte de la salle. Les agresseurs ont alors cogné violemment contre la porte à plusieurs reprises. Les forces de police, jusque là absentes, sont intervenues pour les faire déguerpir.

Dans un communiqué délivré ce lundi soir, les présidents des trois associations qui organisaient la soirée (La Maison des Passages, la MJC du Vieux Lyon et l’Espace projets interassociatifs de Vaulx en Velin), décrivent des agresseurs « pour certains masqués » proférant des injures raciales et des slogans : « sale Youpin »,  « La France aux Français,  ici on est chez nous », « rentre chez toi ».

Ces associations dénoncent une nouvelle agression de l’extrême droite, contre un lieu culturel de Lyon :

« De nouveau dans le centre historique de Lyon, comme dans l’ensemble de l’agglomération lyonnaise le visage hideux, inadmissible, intolérable du rejet de l’Autre a montré sa vraie nature ».

Le communiqué se conclut par l’annonce de probables dépôts de plainte de la Maison des Passages et des personnes injuriées.

Ce n’est pas la première fois que l’extrême droite radicale fait parler d’elle à la Maison des Passages.
Le 29 mars 2012, une dizaine de militants identitaires s’étaient invités à une conférence sur l’extrême droite à laquelle participait un journaliste de Rue89Lyon. L’intention n’était pas belliqueuse mais l’organisateur avait préféré clore les débats et appeler la police pour prévenir tout incident.

La Maison des passages est située au 44, rue Saint-Georges, au cœur du quartier du Vieux Lyon que l’extrême droite considère comme son fief, en face de l’Eglise Saint-Georges tenue par les catholiques traditionalistes et à quelques centaines de mètres du local des identitaires, la Traboule.

 

Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% gratuit, indépendant et participatif.
En BREF

Fête des Lumières 2016 : la carte interactive

par Le Petit Bulletin. 924 visites. 1 commentaire.

Docu sur le Parc OL : un journaliste de France 5 agace Gérard Collomb

par Louis Tanca. 776 visites. 2 commentaires.

Effet François Fillon à Lyon : le juppéiste Michel Havard met entre parenthèses sa vie politique

par Rue89Lyon. 991 visites. Aucun commentaire pour l'instant.