Vigies 

Roms : André Gerin « adhère » aux propos de Manuel Valls

André Gerin, ex-député-maire (PCF) de Vénissieux (où il avait expérimenté un village d’insertion pour Roms), adhère aux propos du ministre de l’Intérieur et avertit que cette question est « déjà » un enjeu des municipales, selon les informations de l’AFP, reprises par leParisien.fr.

Interrogé sur les prochaines élections, celui qui est désormais conseiller municipal à Vénissieux affirme que « la gauche ne s’est pas occupée du problème » :

 » Il ne faut pas laisser les maires ou le ministre de l’Intérieur tout seuls avec ce sac à dos. Jean-Marc Ayrault devrait s’emparer du dossier et dire clairement que ces campements sont insupportables pour les habitants et pour les Roms eux-mêmes ».

Dans une interview au Figaro jeudi, Gerin déclare également que Manuel Valls, critiqué dans son camp pour avoir affirmé qu’une « minorité » de Roms voulait « s’intégrer », « ne doit pas servir de bouc émissaire » :

« J’adhère globalement à ce que dit le ministre de l’Intérieur. Il s’agit d’être capables de mettre en place l’accueil de ces personnes de manière transitoire et provisoire. Les Roms n’ont effectivement pas forcément vocation à rester ici ».

Interrogé sur son expérience de village d’insertion, il répond :

« On a fait plusieurs tentatives, disons que l’Etat, la région et l’agglomération n’ont pas vraiment suivi. »

A lire sur leParisien.fr
Partager cet article