Vigies 

Kem One : Plus de 100 suppressions de postes envisagées par les deux fonds d’investissement

actualisé le 15/11/2013 à 15h53

On l’a appris en fin de semaine dernière : trois offres ont finalement été déposées pour reprendre Kem One, l’ex-pôle vinylique d’Arkema dont une partie est en redressement judiciaire depuis mars. Elles émanent du fonds d’investissement Sun European Partners, de la société d’investissements industriels Opengate Capital, et de l’organisation syndicale CGT.

Les deux premières prévoient des « efforts de productivité » et portent sur le périmètre global du groupe, les activités aval étant toujours propriété de Gary Klesch, qui a repris l’ancien pôle vinylique d’Arkema en juillet 2012. Ces propositions comportent des conditions suspensives qui visent à une renégociation des contrats de fourniture de matières premières et d’énergie, mais aussi à demander des efforts au personnel, et aux fournisseurs. Les syndicats qui doivent rencontrer les fonds mardi et mercredi sont vent debout contre tout effort demandé au personnel, mais de 100 à 140 suppressions de postes sont projetées.

A lire sur lesechos.fr

 

Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% gratuit, indépendant et participatif.
En BREF

Contre la centrale nucléaire du Bugey, les militants sont sur le(s) pont(s)

par Rue89Lyon. 483 visites. 1 commentaire.

Une fuite de 20 tonnes de bioéthanol à la gare de Sibelin : pas d’« effet domino », jusqu’à quand ?

par Anne Rivière et Laurent Burlet. 1 439 visites. 1 commentaire.

Au Bachut, à la Duchère et à Hôtel de ville, la démocratie en forum

par Rue89Lyon. 359 visites. Aucun commentaire pour l'instant.