Vigies 

Familles SDF de Vaulx-en-Velin : une solution d’hébergement trouvée

actualisé le 15/11/2013 à 12h07

Une solution de relogement a été trouvée ce lundi 16 septembre pour les deux familles sans-abri qui logeaient depuis jeudi dans le collège Henri Barbusse de Vaulx-en-Velin, avec l’aide des enseignants.

La préfecture a indiqué à l’AFP (via LeNouvelObs.com) avoir pris en compte la situation de ces deux familles (un couple avec trois enfants, un de 13 ans et deux jumeaux de 5 ans, et une mère seule avec deux fils de 12 et 6 ans) :

« Elles vont être logées dès lundi soir dans deux appartements gérés par l’association Notre-Dame des Sans-Abri. »

Après avoir été déboutées de leur demande de droit d’asile, ces deux familles ont refait une demande en raison de problèmes de santé de l’un des membres et ont fini par obtenir un titre de séjour.

De leur côté, les enseignants du collège dénoncent dans un communiqué « le mépris avec lequel les familles, tout comme eux, ont été traités, ainsi que les manipulations des services de la préfecture à leur encontre ».

Selon eux, seule une famille sur les deux est logée dans un appartement de Notre-Dame des Sans-Abri à Gerland, l’autre étant envoyée « à 1h30 de transports en commun de Vaulx-en-Velin », dans un hôtel à Irigny. Ils demandent désormais que de vrais logements, et non des chambres d’hôtel, soient attribués à ces familles sur Vaulx-en-Velin ou une commune limitrophe.

Le matin même, le préfet du Rhône leur avait assuré la réquisition des logements vacants du collège Jean Vilar à Vaulx-en-Velin. Une solution qui ne semble plus possible ce lundi soir.

À lire sur LeNouvelObs.com

 

Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon

Premier pure player d’informations lyonnais.
100% gratuit, indépendant et participatif.

En BREF

Label Market « Jaquette et diamant » : le bon son de Lyon en circuit court

par Bertrand Enjalbal. 292 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Écoles occupées à Lyon : « Ce n’est pas à nous, parents, de pallier les carences de l’État »

par Thomas Sévignon. 1 325 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

À Lyon, les anti-IVG tentent de se remobiliser

par Laurent Burlet. 1 913 visites. Aucun commentaire pour l'instant.