Appartement 16

Une annonce de campagne ? 152 nouvelles caméras de vidéo-surveillance à Lyon

1250 visites | 3 commentaires

Aujourd’hui, on compte 262 caméras de vidéosurveillance installées par la Ville de Lyon. Mais d’ici les prochaines élections municipales, leur nombre va fortement augmenter à Lyon, avec l’ajout d’environ 152 appareils de « vidéoprotection » (le nouveau terme politiquement correct pour désigner la vidéosurveillance). Soit une augmentation de 58%.

C’est le Progrès qui l’annonce dans son édition de ce lundi, avec à la clé l' »avis » du premier adjoint à la sécurité, Jean-Louis Touraine.

En 2014, la ville sera donc surveillée par 414 caméras, dont la localisation peut encore changer. Mais les quartier concernés par ces nouvelles installations sont d’ores et déjà connus. Les 1er, 2e, 7e et 8e arrondissements se partageront ce dispositif de sécurité, principalement là où de nouveaux aménagements urbains ont été réalisés. Selon le Progrès, la liste s’établit ainsi :

  • 33 caméras sur les Rives de Saône, de la Confluence à la Passerelle Saint-Vincent (Lyon 2e et Lyon 1er).
  • 6 esplanade François Mitterrand à la Confluence (Lyon 2e)
  • 15 parc Sergent Blandan (Lyon 7e)
  • 6 aux alentours du prolongement du tram à Debourg, quartier de Gerland (Lyon 7e)
  • 35 dans le quartiers des Etats-Unis (Lyon 8e)
  • 15 à Latarjet vers le métro Mermoz (Lyon 8e)

Un attaché de presse de la Ville de Lyon explique qu’il s’agit d’une demande de la part des habitants et des commerçants de ces quartiers de la rive gauche, où la vidéosurveillance faisait défaut. Trois types de zones sont visées : celles à forte densité et à l’activité commerciale importante, celles qui sont touristiques, et enfin celles dites « sensibles », touchées par les trafics.

Alors que l’on parlait il y a un an de l’ajout de « seulement » 54 appareils pour la fin 2013, les nouveaux chiffres ont subi une importante inflation. L’approche des élections municipales n’y est certainement pas pour rien. Mais selon la municipalité, cette augmentation suit « l’évolution normale des choses ».

L’heure semble être toutefois aux annonces sur la sécurité. Et comme lors des inaugurations qui se multiplient en ce mois de septembre, la Ville de Lyon en profite pour faire le bilan de l’action depuis l’arrivée de Gérard Collomb. On apprend notamment que depuis 2000, ce sont 11 millions d’euros qui ont été investis au total dans la vidéosurveillance pour 10% du territoire de la commune couvert. Ce qui fait de Lyon l’une des villes les plus équipées du pays.

Les projets devraient être prochainement présentés aux habitants des quartiers où les caméras vont fleurir.


Partager cet article


Soutenez Rue89Lyon Vous avez apprécié cet article ?
Abonnez-vous pour que Rue89Lyon puisse
en produire d'autres et plus.

Publicité

À vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 characters available

3 Commentaires postés

  1. C’est une très bonne chose.

    Je regrette qu’elles ne soient pas plus utilisées pour les infractions routières grave, comme ceux qui font du rodéo à très vive allure en presqu’île!

  2. Un dernier effort: combien vont coûter ces belle caméras? combien coûtent leur entretien? combien sont actuellement en panne?

    Si on continue comme cela, en croisant les fichiers de nos services secrets et ceux de nos amis américains et la vidéo-protection, on arrivera enfin à pouvoir savoir qui faisait la manifestation donc on ne pourra plus contester les chiffres de la police 😉

  3. N’y a-t-il pas d’autres façons de rendre hommage à Lyon, berceau du cinéma, que de mettre des caméras partout ? Non contents d’étaler leur vie sur Facebook, les Lyonnais vont désormais pouvoir jouer les stars tous les jours en allant acheter le pain… C’est chouette !

    A part ça, en Angleterre, le pays le plus avancé en matière de vidéo surveillance, les chiffres de la délinquance n’ont pas diminué, à l’exception notable des parkings souterrains. En revanche, ça coûte un pognon fou !