Actualité 

Les Fils de Butte accueillent une partie des Roms expulsés de Vaulx-en-Velin

actualisé le 15/11/2013 à 17h45

Depuis le 23 août, et l’expulsion du bidonville de Vaulx-en-Velin, ils erraient dans les rues de l’agglomération à la recherche d’un endroit où s’installer.

Un peu plus loin, au milieu des champs de Décines, non loin du chantier du futur Grand Stade de l’OL, on trouve le village des Fils de Butte, installés depuis presque un an et demi. Un campement aux accents de Notre-Dame-des-Landes, visant à s’opposer à la construction du Grand Stade, à travers la création d’une ZAD (Zone à défendre).

Depuis jeudi, les zadistes accueillent trois familles roms expulsées de Vaulx-en-Velin, soit une trentaine de personnes. S’ils ont été accueillis à bras ouverts par les Fils de butte, cela a provoqué de vives tensions dans le quartier. Les voisins se sont mobilisés pour tenter d’empêcher l’installation des familles roms près de chez eux. Vendredi soir, ils étaient une centaine regroupés selon Le Progrès (payant). L’occasion d’exprimer leur peur « des cambriolages et des maladies ». Le maire PS de Décines, Jérôme Sturla, était lui aussi présent. Sollicité par Le Progrès (payant), il a vivement réagi :

« Il est hors de question qu’un camp de Roms s’installe là-bas. Ce terrain est occupé illégalement et doit être évacué depuis fin avril. Cette situation ne doit pas durer. Les opposants du Grand Stade instrumentalisent la situation des Roms : c’est scandaleux qu’ils s’en servent comme boucliers humains ».

Des propos jugés « hallucinants » par l’une des zadistes que nous avons contactée. D’autant que les Fils de Butte, qui sont expulsables depuis le 30 avril, sont conscients que la situation pourrait accélérer la venue des forces de l’ordre pour les déloger.

Jusqu’à 21h, les tensions sont restées vives entre riverains et Fils de Butte, la police étant présente pour éviter les affrontements.

Parmi les zadistes, certains envisagent de solliciter une rencontre avec le maire de Décines et espèrent pouvoir inscrire les enfants roms à l’école de le ville pour qu’ils puissent faire leur rentrée dans quelques jours.

 

 

Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% gratuit, indépendant et participatif.
En BREF

Une marche à Lyon pour la journée de lutte contre le sida

par Rue89Lyon. Aucun commentaire pour l'instant.

Au Forum de l’entrepreunariat, bien-être et zénitude du porteur de projet

par Rue89Lyon. Aucun commentaire pour l'instant.

Cour d’appel de Lyon : l’affaire du Center Parcs de Roybon renvoyée en décembre

par Rue89Lyon. 519 visites. 1 commentaire.