Vigies 

Primaires UMP suspendues à Grenoble : Michel Destot répond

actualisé le 16/11/2013 à 02h47

Primaires ouvertes à droite interrompues à Grenoble, deuxième épisode du feuilleton : à la mairie, on réfute « bien évidemment » les accusations de Jean-Claude Peyrin, le patron de l’UMP en Isère, selon lesquelles le maire de Grenoble, en ne répondant pas aux sollicitations, aurait empêché la tenue du scrutin des 6 et 13 octobre. Et pour couper court à toute polémique, Michel Destot a fait porter une lettre ce mercredi après-midi au siège de l’UMP Isère dans laquelle il écrit avoir même « pré-réservé la Maison des associations » qui avait aussi servi aux primaires socialistes avant la présidentielle.

« Faut être sérieux, nous faire porter le chapeau, faut pas exagérer! La vraie raison qui a poussé Jean-Claude Peyrin à suspendre les primaires à droite à Grenoble (lire ici), ce sont les querelles intestines au sein de l’UMP. C’est tellement compliqu é entre eux de s’entendre qu’ils n’ont rien trouvé de mieux que cette excuse des lieux de vote et que de taper sur le maire de Grenoble. On se demande qui ils veulent torpiller… »

Ce mercredi après-midi, on ne cachait pas un certain agacement dans l’entourage de Michel Destot, c’est peu de le dire… Et les explications n’ont pas tardé :

« Il n’y a absolument aucune volonté du maire de ne pas répondre aux demandes de l’UMP 38 à qui un devis a été adressé en juin pour l’usage de 19 lieux de vote ainsi que le matériel nécessaire (chaises, tables, urnes, isoloirs…), comme cela avait été demandé dans le courrier du mois de mai de Jean-Claude Peyrin. »

A lire sur citylocalnews.com

Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% gratuit, indépendant et participatif.
En BREF

Une marche à Lyon pour la journée de lutte contre le sida

par Rue89Lyon. Aucun commentaire pour l'instant.

Au Forum de l’entrepreunariat, bien-être et zénitude du porteur de projet

par Rue89Lyon. Aucun commentaire pour l'instant.

Cour d’appel de Lyon : l’affaire du Center Parcs de Roybon renvoyée en décembre

par Rue89Lyon. 553 visites. 1 commentaire.