Vigies 

Kem One : le préfet du Rhône cherche toujours un repreneur

actualisé le 18/11/2013 à 02h25

Le préfet du Rhône, Jean-François Carenco, enchaîne les rendez-vous pour trouver un repreneur au groupe chimique Kem One, dont le siège social est à Lyon. Après l’administrateur judiciaire de l’entreprise, lundi, il continue ce mardi avec les dirigeants et les syndicats du groupe.

Le fabricant de produits chimiques a été placé le 27 mars en redressement judiciaire par le tribunal de commerce de Lyon. La juridiction commerciale a accordé le 9 juillet un nouveau délai de deux mois pour parfaire les projets d’offres de reprise portés par huit candidats, dont l’identité est restée confidentielle. Ils ont désormais jusqu’au 9 septembre pour déposer, cette fois de manière complète et définitive, leur projet d’offre. La prochaine audience du tribunal de commerce est fixée au 26 septembre, à la veille de la clôture de la période de redressement judiciaire.

Cité par Le Progrès, l’administrateur judiciaire de Kem One, Brune Sapin se montrait plutôt confiant :

« Il y a des marques sérieuses d’intérêt. Des candidats ont commencé à visiter des sites »

À lire sur LeProgrès.fr

Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% gratuit, indépendant et participatif.
En BREF

Effet François Fillon à Lyon : le juppéiste Michel Havard met entre parenthèses sa vie politique

par Rue89Lyon. 927 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

La distribution de tracts est-elle un délit ?

par Rue89Lyon. 367 visites. 1 commentaire.

Une marche à Lyon pour la journée de lutte contre le sida

par Rue89Lyon. Aucun commentaire pour l'instant.