Un pied dans la botte
Un blog transalpin lyonnais. Et pourquoi pas ? Audrey Chabal auteure du blog "Un pied dans la botte", s'intéresse à l'actualité de nos voisins italiens. Ciao ciao.
Blogs  Environnement  Un pied dans la botte 

Nutella : palme perdue

actualisé le 21/11/2013 à 08h14

Blog/ « Il faut éviter les malentendus : la France n’est pas hostile à l’huile de palme ». Et ainsi Jean-Marc Ayrault enterra la « taxe Nutella ». Mais au fait, le Nutella, c’est quoi vraiment ? 

© Wikimedia commons

 

Le gouvernement ne souhaite pas voir l’huile remonter à la surface. C’est en tout cas ce qu’a semblé dire le premier Ministre Jean-Marc Ayrault le 29 juillet dernier en évaporant la « taxe Nutella » dans les brumes estivales. En visite en Malaisie, le chef du gouvernement a souhaité rassurer le premier producteur mondial d’huile de palme. Problème ? La « taxe Nutella », un amendement proposé à l’automne dernier devant le Sénat et visant à taxer l’huile de palme 300 euros par tonne produite. Produit dangereux = taxe dissuasive.

Si la taxe est surnommée ainsi, c’est que la fameuse pâte à tartiner, n’est pas faite qu’à partir de lait, de noisettes et de cacao…  Et si je vous en parle ici, sur Un pied dans la Botte, c’est que le Nutella nous vient tout droit d’Italie. Fabriqué dans les usines Ferrero… STOP !!! D’abord, en Italie, on ne dit pas LE Nutella mais LA Nutella.

 

LA pâte à tartiner 

C’est très simple, le « a » à la fin d’un mot indique le féminin : la donna (la femme) ; et le « o » le masculin : l’uomo (l’homme). Et comme en français, on utilise le « le » et le « la ». Vous suivez ?
Exceptions faites de : le diplôme- il diploma, l’automobiliste – l’autista, le journaliste – il giornalista… Bref.

Donc, sauf quelques rares exceptions, il n’y a pas de raison de considérer La Nutella comme étant masculin. Pire, un produit onctueux, délicieux, écœurant, et faisant grossir est forcement féminin… (Je vois déjà mes camarades de tous poils, Femen et Barbues, s’indigner. Et elles ont raison : la pizza, la pasta… la torta (tiens en italien le gâteau est féminin), il gelato (tiens, en italien, la glace, c’est masculin)… font aussi grossir)

Tout cela n’a donc aucun sens. Et si on dit bien La Nutella en Italie, Ferrero n’a jamais donné d’indication quant au genre de son produit, dont la France est le plus gros consommateur…

Le produit est devenu un réel phénomène de société. a tel point que la marque-produit a lancé des Fast food entièrement consacrés à la pâte à tartiner. Tout y est à base de Nutella, même la pizza.

La Nutelleria

 

LA Nutella, c’est quoi au juste ?

Alors, « dans un pot de Nutella, qu’est-ce qu’il y a ? » La nouvelle campagne de pub :

Alors il y a quoi dans un pot de Nutella, vraiment ? L’UFC Que Choisir décrypte :

A l’origine, Ferrero est une histoire familiale. En 1942, Pietro Ferrero teste de nouvelles recettes de desserts à Alba. Afin de moins utiliser de cacao, denrée rare en pleine Seconde guerre mondiale, il décide de se servir des noisettes, un ingrédient à son immédiate disposition. Il crée une première version du Nutella en 1944 puis invente en 1946 la crème Gianduja, à base de noisettes. Mais ce n’est qu’en 1964 qu’apparaît le Nutella.

Et oui, l’huile de palme compte parmi ses ingrédients. Mais ce n’est certainement pas le seul produit.

 

Huile de quoi ? 

  • L’huile de palme, c’est quoi ?

C’est une huile extraite par pression à chaud de la pulpe des fruits du palmier à huile.

  • L’huile de palme, c’est dans quoi ?

L’huile de palme est peu coûteuse. Résultat, elle intervient dans la composition de 80% des produits alimentaires à travers le monde : chips, croutons, soupes en sachet, biscuits, mayonnaise, céréales, chocolat, sardines en boîtes… dans 20% environ des produits de beauté. Enfin, elle entre dans la composition de certains biocarburants, aïe !

  • L’huile de palme, danger ?

Santé : Elle est composée à 50% d’acides gras saturés (contre 15% pour l’huile d’olive, par exemple). Des acides gras qui augmentent les risques de maladies cardiovasculaires.

Environnement : Peu coûteuse, elle est massivement utilisée par l’industrie agro-alimentaire. Des centaines de milliers d’hectares de forêt tropicale disparaissent dans les principales régions productrices (Indonésie, Malaisie, Bornéo et Sumatra) au profit de la culture de palmiers à huiles.

Social : les ouvriers agricoles travaillent dans des conditions terribles à l’extraction de l’huile de palme…

 

 

 

 

Partager cet article

Voir tous les articles de ce blog
L'AUTEUR
Audrey Chabal
Audrey Chabal
Auteure du blog "Un pied dans la botte", je m'intéresse à l'actualité de nos voisins italiens. Ciao ciao.
En BREF

Fête des Lumières 2016 : la carte interactive

par Le Petit Bulletin. 979 visites. 1 commentaire.

Docu sur le Parc OL : un journaliste de France 5 agace Gérard Collomb

par Louis Tanca. 806 visites. 2 commentaires.

Effet François Fillon à Lyon : le juppéiste Michel Havard met entre parenthèses sa vie politique

par Rue89Lyon. 992 visites. Aucun commentaire pour l'instant.