Vigies 

Isère : garde à vue pour la maire UMP de Meylan soupçonnée de prise illégale d’intérêt

actualisé le 26/11/2013 à 19h34

Marie-Christine Tardy, maire UMP de Meylan (Isère) et son mari, ont été placés en garde à vue mardi matin, rapporte l’AFP (via leparisien.fr).

Le couple, ainsi qu’une troisième personne dont l’identité n’a pas été révélée, fait l’objet d’une enquête préliminaire ouverte pour prise illégale d’intérêt. Le procureur de Grenoble, Jean-Yves Coquillat, les soupçonne d’irrégularités dans l’attribution de marchés immobiliers. Des perquisitions ont été effectuées dans la journée de mardi à la mairie de Meylan ainsi qu’au domicile des époux Tardy.

Début avril, le premier adjoint de la maire de Meylan, ville cossue de l’agglomération de Grenoble, ainsi qu’un architecte, avaient chacun déposé une plainte contre X pour « détournement de fonds publics, favoritisme et prise illégale d’intérêt ». Ils reprochent à la maire d’avoir « systématiquement » accordé la réalisation d’immeubles privés et de travaux publics au cabinet d’architecture « Tardy Ancel Scp », co-dirigé par son époux, et ce depuis plusieurs années, selon l’avocat des plaignants.

Marie-Christine Tardy s’était défendue dans une lettre à ses collaborateurs et à la presse, début mai, affirmant que « ce qui est reproché à votre maire (…) est juridiquement impossible: la collectivité n’ayant jamais eu ni la maîtrise d’ouvrage, ni la maîtrise d’oeuvre des opérations d’aménagement ».

A lire sur leparisien.fr

Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% gratuit, indépendant et participatif.
En BREF

Une marche à Lyon pour la journée de lutte contre le sida

par Rue89Lyon. Aucun commentaire pour l'instant.

Au Forum de l’entrepreunariat, bien-être et zénitude du porteur de projet

par Rue89Lyon. Aucun commentaire pour l'instant.

Cour d’appel de Lyon : l’affaire du Center Parcs de Roybon renvoyée en décembre

par Rue89Lyon. 549 visites. 1 commentaire.