Vigies 

Papillomavirus : selon des chercheurs lyonnais, le vaccin protège aussi contre les cancers de la gorge

actualisé le 26/11/2013 à 21h58

Certains papillomavirus humain (HPV) sont surtout connus pour causer des cancers du col de l’utérus. C’est pourquoi seules les jeunes femmes sont aujourd’hui vaccinées contre les HPV de types 16 et 18. Or ils sont également à l’origine de tumeurs oropharyngées, c’est-à-dire situées dans la bouche et la gorge. Selon une étude du Centre international de Recherche sur le Cancer (CIRC) de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), basé à Lyon, ce vaccin pourrait aussi prévenir ces autres cancers.

En 2004 et 2005, un total de 7 466 femmes en bonne santé âgées de 18 à 25 ans ont été vaccinées contre les HPV 16 et 18. Parmi elles, 5 840 ont fourni des prélèvements buccaux, qui ont servi à évaluer l’efficacité du vaccin contre les infections orales à HPV. Le résultat s’est avéré excellent. L’étude a montré que l’immunisation avait permis une réduction de 93% de la prévalence de ces infections à haut risque de cancer jusqu’à 4 ans après l’injection.

Pour le prinicipal auteur de l’étude, le Dr Rolando Herrero, du CIRC :

« Le vaccin semble fournir une protection importante contre les infections HPV à l’origine de cancers oropharyngés. Ces résultats montrent que nous pourrions être en présence d’un important outil de prévention primaire de ces infections dernièrement en augmentation. »

A lire sur destinationsante.com

Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% gratuit, indépendant et participatif.
En BREF

À Vaulx-en-Velin, François Hollande attendu par les profs mais snobé par Gérard Collomb

par Rue89Lyon. 1 193 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Contre la centrale nucléaire du Bugey, les militants sont sur le(s) pont(s)

par Rue89Lyon. 555 visites. 1 commentaire.

Vance Bergeron, chercheur lyonnais et « cycliste bionique »

par Rue89Lyon. 465 visites. Aucun commentaire pour l'instant.