Vigies 

Tricastin : les militants de Greenpeace seront jugés en septembre

actualisé le 03/12/2013 à 08h14

Ces 29 activistes, dont une majorité d’étrangers, ont été relâchés mardi soir après une garde à vue entamée lundi. Ils avaient été interpelés après s’être introduits dans la centrale nucléaire du Tricastin dans la Drôme.

Ils ont tous été renvoyés devant le tribunal correctionnel de Valence le 12 septembre prochain pour « violation de domicile » et « dégradations en réunion ».

A voir sur France3 Rhône-Alpes

 

Partager cet article