Actualité 

La Métropole de Lyon devant les députés

actualisé le 03/12/2013 à 11h37

A partir de ce mardi les députés se penchent sur l’acte III de la décentralisation, portant notamment sur la création de la Métropole de Lyon. Gérard Collomb (président du Grand Lyon) et Michel Mercier (président du Rhône) avait annoncé en décembre dernier la disparition du département au profit de cette nouvelle entité administrative. Après le vote favorable des sénateurs, les députés se prononceront le 23 juillet.

Au début du mois, le projet de loi «de modernisation de l’action publique et d’affirmation des métropoles» a été débattu et modifié sur plusieurs points par les sénateurs, qui ont cherché à évacuer tous les dispositifs contraignants pour les municipalités.

Des modifications qui soulagent de nombreux maires rhodaniens, comme le Villeurbannais (PS) Jean-Paul Bret qui affirmait à La Gazette des communes que :

« L’échelon de proximité conféré aux communes ne doit en aucun cas être synonyme d’échelon subalterne de l’action publique ».

Il craignait une « tutelle masquée de la métropole ».

Le Front de gauche (rassemblant le PCF, Parti de Gauche et Gauche Unitaire notamment) reste aujourd’hui mobilisé contre. Ils demandent l’organisation d’un référendum à l’échelle du département pour que les habitants se prononcent sur la création de la métropole lyonnaise.

Pour autant, sur la dizaine de métropoles qui pourraient voir le jour au terme de cette réforme, celle de Lyon est celle qui suscite le moins d’opposition. Le président (PS) du Grand Lyon, Gérard Collomb, avait présenté aux parlementaires une métropole ficelée d’avance par un accord conclu avec Michel Mercier, à l’époque président centriste du département.

Le sénateur-maire de Lyon est extrêmement confiant dans le vote des députés. Il vante déjà tous les mérites de cette métropole aux journalistes japonais qu’il a rencontrer ce mardi, lors d’un séjour d’officiel en Asie.

 

Des « conseillers métropolitains » lyonnais dès 2014 ?

Sur le périmètre du Grand Lyon, département et communauté urbaine ne feront plus qu’un. Et la liste de ses compétences est longue : aménagement, urbanisme, logement, développement économique, soutien à l’enseignement supérieur, social, culture, eau, déchets… Soit la somme de ce que font aujourd’hui la communauté urbaine, le département ; liste à laquelle il faudra ajouter une partie des compétences actuelles des maires.

La métropole lyonnaise est programmé pour le 1er janvier 2015. Si la loi est votée et promulguée dans les temps. En mars 2014, lors des élections municipales, les Rhodaniens seront les premiers à élire leurs « conseillers métropolitains ».

 

Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% gratuit, indépendant et participatif.
En BREF

La piscine de Gerland rouvrira finalement en attendant le futur bassin promis

par Rue89Lyon. 446 visites. 1 commentaire.

Les archives de Lyon ont besoin de vos photos de mariage

par Rue89Lyon. 513 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

« Tous unis, tous solidaires » ou le Bon Coin du bénévolat lyonnais

par Rue89Lyon. 451 visites. Aucun commentaire pour l'instant.