Un pied dans la botte
Un blog transalpin lyonnais. Et pourquoi pas ? Audrey Chabal auteure du blog "Un pied dans la botte", s'intéresse à l'actualité de nos voisins italiens. Ciao ciao.
Blogs  Un pied dans la botte 

Chanson italienne à l’export #1 : variétoche qui tache

actualisé le 05/12/2013 à 19h58

Blog / Une fois n’est pas coutume, Un pied dans la Botte vous propose de sortir de l’actualité, en musique. Premier volet sur la chanson italienne qui s’exporte en France, la variété tout ce qu’il y a de plus cliché, c’est parti ! 

C’est l’été, il fait chaud, vous vous imaginez sirotant un Limoncello à l’ombre de la pinède, ou sur une vespa en route vers la plage, cheveux et robe au vent… Vous visualisez là ? Les glaces à gogo pour vous aider à supporter la touffeur estivale, le beau rital qui palabre avec les mains, les persiennes entrouvertes laissant filtrer une lumière jaune au rythme des grincements du ventilateur… Ahhhh la dolce vita ! Vous en rêviez, l’Italie vous l’offre sur un plateau de musique dégoulinante de niaiserie et tout aussi cliché que tout ce que je viens de décrire…

Mais pourquoi donc, ô misère de misère, ce pays n’exporte que ses chanteurs gominés et ses cantatrices hurlantes ? C’est vrai, vous connaissez quoi de la musique italienne? Eros Ramazzotti. Ok, déjà le gars s’appelle Eros, ça commence bien…

Mais ne faisons pas une liste des prénoms pourris, on pourrait nous dire la même chose avec nos chanteurs à la noix… Quand même, Toto (Cutugno), c’est marrant. Bref, revenons-en à nos grelots : il se trouve que nos chers voisins (aucun rapport mais j’aime bien ce Tumblr), ont carrément un festival consacré à la variété mièvre. Le festival de San Remo. Magie, tout y est ! Les paillettes, les violons et les crécelles.

Petit extrait des morceaux qui ont recueillis le plus de votes cette année :

Et encore, c’était un bon cru.

Dissection de la chanson italienne exportée en France

Alors on a : la chanson romantique, la chanson d’amour romantique, la chanson à texte d’amour romantique… C’est parti, je suis certaine que vous les connaissez toutes. Pour ma part, je les ai étudiées en cours d’Italien…

1/ Laura Pausini, la chanson d’amour tristo-romantique pour pleurer : La solitudine

C’est beau, traduisons !

Marco est parti et il ne revient plus / le train de 7h30 est sans lui / c’est un cœur de métal sans âme / dans le froid du matin gris de la ville / A l’école son banc est vide mais Marco est en moi / ô ô ô Blablabla / blablabla / blablabla / blablabla / blablabla / blablabla / Dans mon journal j’ai une photo de Marco / Il a les yeux d’un enfant un peu timide / je la presse contre mon cœur et je sens que tu es là / blablabla / blablabla / blablabla / Refrain : la solitude entre nous / ce silence en moi / c’est l’inquiétude de vivre / la vie sans toi / blablabla / blablabla / blablabla

2/ Umberto Tozzi : la chanson d’amour pour danser le slow : Ti amo (clair, simple, rien à redire)

C’est vraiment beau, traduisons !

Je t’aime / je t’aime / je t’aime / je t’aime / je t’aime / je t’aime / je t’aime / On se croirait dans une chanson de Lara Fabian / je t’aime / je t’aime / je t’aime / Dans le lit c’est moi qui commande / Mais je tremble devant ton sein / je t’aime / je t’aime / je t’aime / ça rigole pas quand même… / je t’aime / je t’aime / je t’aime

3/ Richi e poveri, la chanson d’amour joyeuse parce que l’amour c’est cool : Sarà perché ti amo

C’est… Traduisons !

Quelle confusion / oui, nous aussi, on est confus / ça doit être pour ça que je t’aime / c’est une émotion / qui grandit petit à petit / sert moi fort / je n’en peux plus là, de traduire tout ça, alors je vais vous raconter un truc / et rapproche-toi de moi / non, en fait vous avez envie d’une autre chanson, ok / c’est le printemps / ça doit être pour ça que je t’aime

4/ Nek, la chanson d’amour de rupture, parce que parfois les histoires d’amour finissent… Laura non c’è

Il est beau… Traduisons !

Laura n’est plus là / elle est partie / Laura ne m’appartient plus / t’es mignon, mais tu sais que les nanas n’appartiennent pas aux mecs ? / Laura n’est pas là / je comprends que c’est stupide d’essayer de la voir en toi / sympa… / Où est Laura / peut-être qu’un autre est à ses côté / eh, oui, coco, elle est partie…

5/ Andrea Bocelli et Hélène Ségara, la chanson d’amour Franco-italienne qui en fait est un hymne à la musique, la seule vraie histoire d’amour…

Oulala, c’est très beau, traduisons !

Je vis pour elle depuis toujours / depuis la première fois où je l’ai rencontré / ah non, Hélène Ségara, vraiment c’est pas possible

Résumé : 

Pour résumer, notre propos, Musica Nuda, le duo, contrebasse-voix, le fait très bien, avec une parodie de la chanson Non ho l’età (per amarti) qui a été révélée lors du festival de San Remo et a remporté l’Eurovision en 1964.

On plaisante, on plaisante, mais on les aime bien ces chansons.
La suite au prochain épisode…

Partager cet article

Voir tous les articles de ce blog
L'AUTEUR
Audrey Chabal
Audrey Chabal
Auteure du blog "Un pied dans la botte", je m'intéresse à l'actualité de nos voisins italiens. Ciao ciao.
En BREF

La piscine de Gerland rouvrira finalement en attendant le futur bassin promis

par Rue89Lyon. 441 visites. 1 commentaire.

Les archives de Lyon ont besoin de vos photos de mariage

par Rue89Lyon. 512 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

« Tous unis, tous solidaires » ou le Bon Coin du bénévolat lyonnais

par Rue89Lyon. 450 visites. Aucun commentaire pour l'instant.