Vigies 

A Valence, le principal syndicat de policiers dénonce les rafles et la course aux chiffres sur les étrangers

actualisé le 25/12/2013 à 20h38

Vendredi, à Valence (Drôme), le syndicat Unité police SGP-FO (premier syndicat de gardiens de la paix) a vivement dénoncé des «dérives de la course aux chiffres» pour arrêter des étrangers, tandis que le ministre de l’Intérieur Manuel Valls effectuait une visite dans le département voisin de l’Ardèche, rapporte l’AFP (via liberation.fr).

Dans un tract intitulé «Un « Vent printanier » souffle sur Valence», distribué dans le commissariat de la ville, le syndicat dénonce «une chasse à l’ESI.»

«Pour des raisons purement statistiques, les mauvais résultats en matière d’étrangers en situation irrégulière (ESI) reconduits poussent notre haute hiérarchie à organiser des « rafles »», dénoncent les auteurs du tract.

«Il est demandé aux forces de police (…) de « ramener » un quota d’étrangers reconductibles, si possible parlant français pour éviter de longues procédures et ainsi rentabiliser l’opération».

 

Unité police SGP-FO demande que cette pratique soit «stoppée sans délai».

Le préfet de la Drôme a démenti «toute existence d’objectifs chiffrés écrits ou oraux concernant la lutte contre l’immigration clandestine».

Sollicité par les médias alors qu’il inaugurait un nouveau commissariat à Aubenas (Ardèche), Manuel Valls a répondu qu’«il n’y a pas de politique du chiffre, ni en matière de sécurité, ni en matière de personnes en situation irrégulière, mais il y a des résultats à obtenir».

Un syndicaliste policier a pour sa part insisté sur le fait que ces consignes d’arrestations ne «sont forcément jamais écrites» mais  «existent bel et bien».

A lire sur liberation.fr

 

 

Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% gratuit, indépendant et participatif.
En BREF

Jean-Paul Bret parle publiquement de son cancer : les hommes politiques et la maladie

par Rue89Lyon. 833 visites. 1 commentaire.

Pour sa rentrée, David Kimelfeld règle son pas sur le pas de Gérard Collomb

par Laurent Burlet. 757 visites. 1 commentaire.

Géolocalisation par Snapchat : « Si on me tue un jour, on pourra me retrouver »

par Rue89. 624 visites. Aucun commentaire pour l'instant.