Appartement 16

A Lyon, trois militants antifascites agressés avant une manif en hommage à Clément Méric

649 visites | 9 commentaires

Mercredi 19 juin, à Lyon, a eu lieu une nouvelle agression qui porte la marque de l’extrême droite radicale. Cela s’est déroulé trois jours avant une manifestation qui compte, précisément, dénoncer ces violences et rendre hommage à Clément Méric.

Selon plusieurs témoignages concordants recueillis par Rue89Lyon, trois militants antifascistes se sont fait agresser par un groupe d’une dizaine de personnes, alors qu’ils se trouvaient sur le boulevard de la Croix-Rousse devant la terrasse du « Café des sept marches ».

Vers 22h30, mercredi, trois « antifa » collaient des affiches appelant à une manifestation ce samedi en hommage à Clément Méric, mort sous les coups d’un militant d’extrême droite.

Ils étaient sur le plateau de la Croix-Rousse, autrement dit, « chez eux ». Tout s’est passé extrêmement rapidement. « En une ou deux minutes », nous disent les trois militants qui se décrivent comme « autonomes », c’est à dire n’appartenant à aucune organisation. Ils ont accepté de témoigner anonymement.

Un des trois militants explique qu’après avoir reçu des coups, ils se sont retrouvés au sol où ils en ont encore reçu d’autres. Un des agresseurs aurait dit : « Clément Méric a mérité de crever ».

Le surlendemain de leur agression, les trois militants antifascistes sont formels :

« Ils avaient le look casual (Adidas Samba et vêtements de marque Fred Perry et Lonsdale) et leur mode opératoire fait beaucoup penser aux hooligans d’extrême droite du virage sud du stade de Gerland ».

Bilan de l’agression : aucune blessure grave mais un nez et une côte cassés pour le plus âgé des « antifa », qui doit retourner faire des radios pour déterminer le nombre d’ITT. Pour le plus jeune (17 ans), de multiples hématomes et cinq jours d’ITT.

Une plainte va être déposée. Le patron du bar situé à proximité confirme l’agression.

Deux manifs antifascistes en moins d’une semaine

Particulièrement concernée par les violences de l’extrême droite radicale, Lyon avait vu se rassembler un millier de personnes le soir même de la mort de Clément Méric, le 5 juin dernier.

Le dimanche 16 juin à 17 heures, devant le Veilleur de pierre de la place Bellecour, le Collectif 69 de vigilance contre l’extrême droite a rassemblé une centaine de personnes « pour rendre hommage » au militant antifasciste.

Une manifestation est également programmée pour ce samedi prochain, le 22 juin, au départ de la place Bellecour, à 14 heures.
Outre un hommage à Clément Méric, ces nouvelles manifs seront une nouvelle fois l’occasion pour le Collectif de vigilance d’exiger la fermeture des locaux des groupuscules d’extrême droite radicale, dont le local des identitaires dans le Vieux-Lyon.

Dans un communiqué, le collectif demande également une plus grande sévérité des autorités locales (politiques, justice, préfecture) à l’encontre de ces groupuscules :

« Des dossiers ont été montés, des récapitulatifs d’agressions ont été transmis mais aucune décision concrète (mise à part la fermeture du local néo-nazi de Gerland il y a deux ans) n’a été prise ».

Le soir de la mort de Clément Méric, le maire (PS) de Lyon, Gérard Collomb, avait reçu le Collectif de vigilance. Ses membres attendent désormais des actes.

> Article mis à jour le 21 juin à 17h après l’agression de trois militants antifascistes le 19 juin


Partager cet article


Soutenez Rue89Lyon Vous avez apprécié cet article ?
Abonnez-vous pour que Rue89Lyon puisse
en produire d'autres et plus.

Publicité

À vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 characters available

9 Commentaires postés

  1. les vrais fascistes en rangs serrés, une main tendue l’autre armée…

  2. @ M. : votre commentaire a été modéré.

  3. salutsalut, je ne connaissait pas votre site et j’ai le regret de vous informer que outre le vague intérêt de l’article, il est truffé de fautes d’orthographe et de liaison….
    exemple: ‘Un des trois militants expliquent qu’après avoir reçus’
    s’écrit ‘Un des trois militants explique qu’après avoir reçu’.

    en espérant être pris en compte,merci.

  4. Eh les jeunes, faudrait peut être apprendre à vous défendre avant d’aller chougner chez les keufs… Les antifas ne sont pas à la fête en ce moment.
    Un conseil, quand on colle, on le fait à deux groupes : un qui colle et l’autre qui surveille avec de solides arguments dans les poches… ça évite les mauvaises surprises d’où quelles viennent.
    Allez courage !

    • @nelson , divers donneurs de leçons et autres « races supérieurs »

      Sur que donner des bon conseils sur internet c’est pas prendre trop de risque . pour ce qui est « des jeunes » les familliarites ont se les reservent pour les gens que l’ont connaient . Pour ce qui est d’apprendre a se defendre , 8 (avec armes) contre 3 encore une preuve de ces hautes valeures d’extremes droites . A bientot dans la street ….
      et pendant que certains « revolutionnaires » (soutenant bachar el aasad) se balancent au tribunal :
      http://lahorde.samizdat.net/2013/06/23/lyon-agression-de-militants-antifascistes/